Désormais, on pourra prouver que l’on est victime du syndrome d’épuisement professionnel!

Le Québec – Santé : L’Université de Montréal a montré que le niveau d’une hormone, le cortisol, peut avertir de l’état d’épuisement par le stress d’une personne !

Les niveaux de cortisol sont souvent élevés chez les personnes qui souffrent de dépression, et souvent bas en cas d’épuisement professionnel. ” (src)

Cette nouvelle m’apparaît d’autant plus importante que désormais,via une simple prise de sang ou un test de salive, les travailleurs vivant des souffrances professionnelles importantes pourront  prouver qu’ils ne simulent pas...

Tout savoir sur le syndrome d’épuisement professionnel ? Clic Clic Clic

Img Diapo