Budget : Un potager qui fait la différence!

Beaucoup de personnes font leur jardin (leur potager) parce qu’ils font plus confiance aux légumes qu’ils produisent qu’à ceux qui se vendent dans nos magasins. Qu’ils aient raison ou non, là n’est pas le problème.

Si jardiner revient à se faire plaisir en plus de faire quelques économies, c’est tout good, bénèf, yes! groumph… non?

Alors parlons jardin, dac?

Tout d’abord, si vous commencez un jardin, pourquoi donc ne pas varier vos plantations et oser de nouveaux légumes. Aujourd’hui, on sait que nos jardins accueillent très bien le pourpierle crosne du Japonle coqueret du Péroul’igname de Chinele pâtissonle pois chichele potimarronle topinambourle radis noirle rutabagala vitelotte, et beaucoup d’autres encore.

Pour celles et ceux qui jardinent moins par plaisir, il faut savoir que certaines plantes demandent moins de travail que d’autres. Je pense à l’aubergine , aux oignons, aux brocolis ou aux poireaux, par exemple.

Vous pouvez planter plusieurs légumes différents côte à côte…Une tomate à côté d’une carotte qui elle-même est voisine d’une belle salade. Si vous n’avez pas de jardin, utilisez votre balcon… Vous seriez étonné(e) de ce que vous pouvez y récolter. (Sur la photo une invention de M. Jean Marc Batard et son jardin vertical, qui permet aux personnes âgées de jardiner (salon des inventions 2011)).

Si vous ne vous en sortez pas et que comme moi (héhé),vous ne pouvez pas choisir entre deux terreaux, il existe un petit site très sympa :Rustica.fr

Et niveau économies dans tout ça? Eh bien, quoi qu’il vous en coûte : un jardin reste une affaire très intéressante. Une association a même calculé qu’en dépensant 5 euros pour acheter des graines de 10 légumes différents, vous pouviez récolter des légumes pour une valeur de 5.000 euros!

  • faire son jardin, c’est réaliser MINIMUM 15 euros d’économie par semaine pour une petite famille
  • faire son potager est un vrai anti-dépresseur;
  • faire son potager, c’est aussi prendre soin de sa santé, de celle de ses proches ;
  • …. et parfois aussi apprendre à reconnaître la chance d’avoir une terre bien à soi

 

Je pense également qu’aujourd’hui, il existe des possibilités pour jardiner ENSEMBLE. En gros, des personnes louent des parcelles dans un grand jardin ou se partagent des parcelles de terre qu’elles cultivent ensemble. C’est moi cher et ça peut créer de beaux liens.

Si vous avez d’autres idées? N’hésitez pas :)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *