D’un vieux viaduc, ils vont faire une ville!

 

Architecture – Recyclage : Question : pourquoi démolir un ouvrage abandonné alors qu’on peut l’utiliser pour faire autre chose?

Bin oui, pourquoi? … :)

C’est sur la base de cette question à 50M€… qu’un concours a été lancé… et qu’un viaduc italien abandonné de la région Calabraise s’est vu plusieurs fois remis à neuf sous les traits d’architectes créateurs!

Par exemple, sous le crayon de l’équipe de Monsieur Francesco Colarossi, le viaduc est devenu une espèce de toile trouée de 26 éoliennes…

Mais même si les concepts étaient tous détonnants, l’ancien édifice routier sera confié à différents architectes, monsieur Philippe Rizzotti ET un Français, monsieur Samuel Nageotte afin d’en faire une ville autonome!

Félicitations aux heureux gagnants!

Voici deux photos :)

 

Les tabliers des ponts proposent un parcours paysagé et des programmes publics (centres culturels, commerces, etc.), tandis que sur les piles se greffent les habitations telles des tours d’habitation. Cette forme d’hyper-urbanisme permet une gestion optimale de la ville tout en limitant l’impact sur le paysage environnant exceptionnel. (src)