Toit : utilisation de vieux pneus en lieu et place des tuiles! Oui, oui…

un toit en pneuTuiles de caoutchouc : Une excellente idée consiste à débiter de vieux pneus en lamelles afin d’en faire des tuiles… Je pense que si les lamelles peuvent être colorées ou coupées de manière très précise, le tout pourrait être encore plus beau que sur la photo!

A savoir : Dans nos contrées, je suppose que c’est interdit… comme bien d’autres choses…donc renseignez-vous!

Les lamelles peuvent être collées au chalumeau comme du Roofing.

Avis aux bricoleurs : Une belle façon de réaliser la couverture de vos chalets, pour changer une tuile brisée, des poulaillers, des niches, des… pour pas trop cher aussi...

Une belle idée de marché pour celles et ceux qui voudraient y réfléchir^^

Je trouve que les plats sont bluffants, pas vous? De loin, ça ressemble à des tuiles…

La photo a été prise par Jennifer Loring

Quelques avis

Une idée d’Eden Colomb (Merci!)

eden

 

Il existe une machine pour débiter les pneus en lanières… >>> Clic Clic Clic

  • Restez courtois! SVP! Merci!

    Ema Sandron 21 novembre 2014 22 h 48 min Répondre
  • Ca craind, c’est moche, c’est toxique pour l’habitant et ça pollue grandement l’eau de ruissellement, puis la terre, puis le potager, puis les ruisseau etc. S’il leur passait par la tête de récupérer l’eau de pluie ce serait encore plus grave. Ces gens sont totalement inconscients. Il leur siffit d’utiliser internet et de lire. Mais c’est tellement plus simple de polluer la petite famille, la nouriture et les voisins avec car l’eau ruisselente doit bien aller quelque part.
    Ca craint, c’est moche, c’est toxique pour l’habitant et ça pollue grandement l’eau de ruissellement, puis la terre, puis le potager, puis les ruisseaux etc. S’il leur passait par la tête de récupérer l’eau de pluie ce serait encore plus grave. Ces gens sont totalement inconscients. Il leur suffit pourtant d’utiliser internet et de lire. Mais c’est tellement plus simple de pratiquer le déni de réalité et de polluer la petite famille, la nourriture et les voisins car l’eau ruisselante doit bien aller quelque part.

    Détourner l’usage d’un produit toxique et faire sa promotion n’est pas écolo. Il vaut mieux ne pas faire la promo devant une idée saugrenue.

    Un petit exemple.
    Avez-vous remarqué l’odeur de ces tapis de sol pour les chaussures devant les entrées de maison ? Ils sont en forme de grillage noir (entre autres formes) et ils puent. Et bien ce sont des tapis en pneus recyclés. Enfin, disons à usage détourné. Le déchet industriel est désormais devant votre entrée déguisé en tapis de pied et en plus vous l’avez payé une fortune étant donné que c’est encore un déchet.

    C’est l’industrie qui évacue ainsi ses saloperies chez les particuliers. Pile poil devant leur porte. Ainsi, pour les industriels c’est une opération très rentable car le poste de coût (déchet pneu usagé) devient un poste de profit (revente sous forme de tapis).

    Les déchets sont inscrits en compta dans la rubrique “charges” (car coût de recyclage).
    Puis, ils le transforment en tapis (et en autres articles qui puent) et le passent en profit.
    Ainsi, ils ont la déduction comptable (charges de la matière), puis le prix de son prétendu recyclage (charge de l’opération) qui est en réalité le coût de création d’une valeur ajoutée (Transformation en tapi). La marge ainsi faite est très conséquente.

    Jean VERDETERE 21 novembre 2014 22 h 24 min Répondre
  • Si vraiment c’est polluant, alors les pneus pollueraient déjà par simple contact en roulant sous la pluie, d’autant plus que par l’usure et l’échauffement dus au frottement, l’effet polluant serait encore renforcé.
    A mon avis, ce n’est pas polluant.

    Santiago 21 octobre 2014 17 h 49 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *