Energie solaire: Du sel fondu stocke l’énergie pour une électricité sans heure creuse!

 

Espagne – Energie solaire : Afin de produire de l’énergie à partir d’une certaine heure, l’Espagne a mis au point un projet « Gemasolar » qui apporte une solution aux heures sans soleil!

Si j’ai bien compris, chaque miroir solaire suit le soleil pour capturer un maximum d’énergie. Tout à côté, des tubes contiennent du sel. Ce sel est chauffé à plus de 1000° Fahrenheit et la vapeur produite est transférée dans des lieux de stockage. Ensuite, cette vapeur fait tourner une turbine qui génère de l’électricité!

Bref, ce système de stockage exceptionnel devrait permettre de continuer la production électrique durant … 15 heures sans aucun apport d’énergie solaire!  … 

Extraordinaire idée à « recopier »

En savoir plus >>> Clic Clic Clic

Img Diapo

  • Brillant. Le principe d’investissement énergétique est ici presque nul puisque les photopiles produisent l’énergie nécessaire à la regénération du cycle. Les systêmes vapeurs sont très performants et utilisées dans toutes les turbines électriques nucléaires, charbon ect. Souvent, il ne s’agit que d’adapter les chaudières à la source de chaleur. Il est à noter que les systèmes themo-électrique sont peu performant en terme de couts, mais quand la source est gratuite et renouvelable, le concept peut fonctionner.

    Cependant, là où j’ai un doute c’est dans l’investissement de base en piles solaires versus la demande énergétique de la centrale. Il faut alors faire le ratio entre le stockage dans des batteries de piles ou encore ce systême.

    C’est cependant ingénieux et si nous enlevons la dimension solaire pour mettre maréomotrice … cela pourrait peut-être plus rentable ou efficace dans certaines régions moins ensoleillées. Une adaptation dans la sourec électrique pourrait permettre une généralisation du systême au niveau planétaire.

    Un sustême maréaomoteur et déficient de part son incapacité à fournir de l’électricité hors marées, même chose avec les héoliennes.

    En règle générale, 1 watt = 1 btu. Si la chaudière requiert 40k watt/s , elle requiert 40k btu/s. L’on peut regarder des chaudière basse pression pour d’appercevoir que ces engins sont colorivores bien que les modèles européens soient plus performants.

    C’est une avenue de stockage temporaire de l’énergie qui a des avenues tant que des moyens alternatifs ne sont pas plus performants, moins chers ou moins pollueurs.

    Pierre-Luc Charron 1 juin 2012 15 h 58 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *