En détectant les toxines, la biologie synthétique signe son importance pour l’avenir!

 

Biolo­gie — Détec­tion : Mlle Alexan­dra Daisy Gins­berg est design­er à l’Uni­ver­sité de Cam­bridge… et explore, à sa manière, le domaine de la biolo­gie syn­thé­tique.

Non seule­ment, la vidéo ci-dessous est intéres­sante afin d’avoir une idée des enjeux de cette branche de la biolo­gie dans le futur, mais elle présente l’écrin E. Chro­mi dans lequel se trou­vent des petites carottes de pig­ments qui se col­orisent dès qu’elles sont en con­tact avec une tox­ine.

Demain matin, dis­ait la jeune femme lors de la con­férence Poptech 2011, nous pour­rions pos­séder dans ce domaine, une sci­ence telle, que des bac­téries pour­raient nous prévenir d’un dan­ger en désig­nant les con­t­a­m­i­nants dans les eaux, par exem­ple. 

Bra­vo à toute l’équipe pour cette vidéo et ce cof­fret vrai­ment intéres­sant!

E. chro­mi from Alexan­dra Daisy Gins­berg on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *