Ils montrent qu’être battue(-e) s’inscrit dans les gènes!

Suisse – Santé : Une équipe de chercheurs de la faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux universitaires de la ville… montre que les gènes d’un enfant victime de maltraitance se modifient!

En gros: Non seulement, 90% de ces enfants continuent à subir des coups… mais ils transmettent leur souffrance de génération en génération…

«Battre un enfant l’empêche de gérer sa vie émotion­nelle et mène à un dérèglement de sa vie intérieure. En grandissant, cette irritation intérieure provoquera un sentiment d’angoisse. Ce qui perturbera son comportement», rappelle le psychiatre lausannois Monsieur Olivier Bonard.

Ce n’est pas une bonne nouvelle mais c’est une information qui pourrait faire comprendre à certaines personnes pourquoi elles souffrent…

En savoir plus >>> Clic Clic Clic

Img Diapo