L’EPFL a fait un grand pas afin d’arriver à imprimer du tissu vivant!

Suisse – Biologie : Produire des échantillons biologiques artificiels afin de tester l’efficacité de nouveaux médicaments serait un progrès énorme, qui pourrait épargner nombre petits animaux

Même si les chercheurs de l’EPFL n’y sont pas encore… Monsieur Jürgen Brügger, professeur au Laboratoire de microsystèmes 1 (LMIS1) explique qu’un pas décisif a été fait vers la création artificielle de matière vivante :

«A ce stade, nous avons essentiellement étudié une manière de structurer et conditionner le matériel biologique en trois dimensions, un travail qui vise à améliorer la culture de cellules et servira ensuite de base à la création de tissu.»

En savoir plus et en français >>> CLic CLic CLic

Img diapo