Un calendrier agricole plus précis pourrait-il faire la différence face au climat?

Idée pour Idées : Pensez-vous que découper notre calendrier en de plus petites périodes comme c’est le cas en Chine pourrait  permettre aux agriculteurs de prendre de meilleures décisions concernant le moment des semailles?

En effet, face aux changements climatiques, le calendrier chinois est bien plus adapté car il compte 24 périodes.

D’ailleurs, grâce à ce découpage, une étude conduite depuis 1960… montre que la phase de refroidissement s’est peu à peu retardée pour atteindre aujourd’hui, 5 à 6 jours de décalage en moyenne.  En outre, d’autres phénologies (des évènements particuliers comme le réveil des insectes) ont avancé… jusqu’à 20 jours dans le Nord du Pays. (src) 

Du coup, et en se basant sur les données que nous avons, nous pourrions – nous aussi – obtenir de plus amples informations sur ces évènements, en élaborant un calendrier agricole beaucoup plus précis sur 24 ou 52 périodes…

Bonne idée, non? Sauf si ça existe déjà of course :)