Un spray nasal pourrait contrer les crises de panique sévères!

Cel­lules nerveuses indi­vidu­elles dans l’hip­pocampe ont un col­orant rouge cou­plé à neu­ropep­tide S

San­té — Crise de panique: Lorsqu’on prend un médica­ment, on l’avale… il doit donc par­courir tout le chemin du trac­tus diges­tif, pass­er le foie et la bar­rière héma­to-encéphalique… avant de pou­voir faire son effet, là où il devait agir…

Voici pourquoi, un spray sem­ble être un moyen rapi­de d’at­tein­dre le cerveau. D’après ce que j’ai com­pris, il faudrait compter 30 min­utes au lieu de qua­tre heures… pour que le médica­ment fasse son effet.

Bref, je suis ravie de vous annon­cer qu’une équipe de l’Insti­tut Max Planck en Alle­magne, tra­vaille sur ce con­cept.

«Nos résul­tats ouvrent la porte au développe­ment de futurs médica­ments sur la base du neu­ropep­tide S… pour les patients atteints de peur mor­bide.  La facil­ité d’u­til­i­sa­tion, l’ac­tion rapi­de et directe pour­rait être une véri­ta­ble béné­dic­tion pour les patient qui souf­frent de crises de panique et/ou d’un trou­ble de stress post-trau­ma­tique”, a dit le psy­chi­a­tre Mon­sieur Ulrike Schmidt. ”

En savoir plus »> Clic Clic Clic

Img Diapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *