Les toits verts laissés en friche permettraient de revoir des espèces oubliées des villes!

1 mètre de biodiversité

Toits verts — Bio­di­ver­sité: Pour beau­coup de citadins, un toit vert sig­ni­fie un endroit cosy avec des fleurs, des palmiers, des chais­es longues. Hélas, un vrai toit vert … ce n’est absol­u­ment pas ça.

Oui, un toit vert, c’est un endroit “en friche” dans lequel poussent des herbes qui font le bon­heur des abeilles, par exem­ple.

Voici pourquoi, une vaste dis­cus­sion a lieu pour l’heure autour du pro­jet de loi Ulfelder — qui prévoit d’u­tilis­er les 22.000 hectares de toit de la ville de New-York pour en faire des habi­tats — qui feraient revenir des oiseaux tels que les pies ou les hérons.

A suiv­re donc…

En savoir plus »> Clic Clic Clic

Img Diapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *