Don d’organe: Et si on révolutionnait la façon de donner?

Santé – Don d’organe : Le saviez-vous? mais rien qu’en France, 14.000 personnes sont en attente d’un don d’organe? Et que seul un tiers recevra un greffon? Pire?! … à cause du vieillissement de la population, saviez-vous que ces chiffres s’accroissent d’année en année?

Alors voilà… plutôt qu’une carte de donneur, ne serait-ce pas intéressant de créer une base de données en ligne… Ou tout le monde pourrait s’inscrire en passant par un système sécurisé? Ou un système via les mutuelles (assurances santé)?

Une procédure qui permettrait l’envoi d’un mail d’appel une fois l’an? …

Et quant à faire, pourquoi ne pas regrouper les personnes qui ne veulent pas être réanimées, les considérations religieuses, les volontés (être incinérée (-e) ou enterrée (-e))… :)

Ainsi les donneurs pourraient s’inscrire directement en ligne (personnellement, je ne l’ai jamais fait parce qu’à l’époque pour être incinérée, il fallait aller à la commune, remplir 300 papiers… pffff (je déconne hein pour les 300 papiers, hein? ))

Les médecins savent aujourd’hui greffer six organes différents avec des grandes chances de succès:  le rein, le foie, le coeur, les poumons, le pancréas et des parties de l’intestin.

Tout savoir sur le don d’organe >>> Clic Clic Clic

Img Diapo

volunteer-652383_640

  • Oui, tout à fait! Et vous avez parfaitement raison pour la question du choix qui n’est pas toujours respecté! Merci d’avoir ajouté de la qualité à cet article. Je vous demande pardon pour mes errements, j’ai du mal aujourd’hui :) M’en vais me noyer dans un café!
    A tout bientôt,j’espère :)
    Ema

    Ema Sandron 3 avril 2012 14h30 Répondre
  • Oui tout à fait OK, un site des “dernières volontés” (ou une app facebook, pourquoi pas ?) serait une très bonne idée, je trouve. Cela peut éviter de se reposer sur la décision des proches, qui pour ça, et le reste, ne respecte pas toujours les souhaits de la personne disparue.

    Corinne Dangas 3 avril 2012 14h20 Répondre
  • Bonjour! Grand merci pour votre commentaire qui m’ouvre encore d’autres horizons :)
    Et donc, que ce soit pour refuser ou pour accepter, je trouve que l’idée du site simplifierait les choses. Pas Vous? Par exemple, j’ai fait une recherche comme telle sur Google : “site pour faire un don d’organe” ou “faire un don d’organe” et je tombe sur des sites qui donnent des explications… et cela, pour les cinq premiers liens… (je vis en Suisse, peut-être est-ce différent sur Google.fr ou Google.be.
    En fait, ce qu’il faudrait, c’est un site hyper simplex qui me dirait : Ok, faisons ça, suivez-moi, je vous guide!
    Mais vous avez raison, j’ai du mal aujourd’hui pour écrire ce que je veux dire :)

    Ema Sandron 3 avril 2012 14h09 Répondre
  • La législation française est celle du consentement présumé (voir le site dont vous avez donné le lien).
    En aucun cas il ne faut aller à la mairie et remplir 300 papiers : chacun (sauf les mineurs) est considéré comme potentiellement donneur, en l’absence d’opposition clairement exprimée de son vivant. Dans la pratique, ce sont les proches qui décident.
    C’est si vous voulez manifester votre refus d’être donneur qu’il faut (mieux) remplir un formulaire, pour s’inscrire au registre national des refus.

    Corinne Dangas 3 avril 2012 12h59 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *