Idée de site: et si on réalisait un RememberBook?

souvenirs

Idée pour Idées : L’idée est un peu glauque mais les raisons sont bonnes… Enfin, voilà : et si on réal­i­sait un site reprenant les nécrolo­gies?

Je m’ex­plique : Avant de m’en­dormir, je pen­sais à des per­son­nes qui ont partagé ma vie durant par­fois de très longues années et dont je ne sais plus rien. Puis, au fil de mes sou­venirs, je me suis dit que ces per­son­nes devaient avoir quelques 20 à 30 ans en plus que moi… Et là blaf :  mon coeur s’est ser­ré!…

Soit, avant nous avions les jour­naux pour nous prévenir mais aujour­d’hui, nous sommes telle­ment que ce n’est plus pos­si­ble sauf dans les petits vil­lages.

Alors, un beau site très pro­pre reprenant une base de don­nées, avec des encar­ts spé­ci­aux, un compte famil­ial, une biogra­phie, des pho­tos et un fil de com­men­taires pour les retar­dataires comme moi… pourquoi pas? Non? Un Remem­ber­book…

Après tout, même si notre vie ne nous a pas ren­du célèbre… nous sommes tous les héros de ceux qui nous aiment.

Voili, voilà.

avec Vous et pas Con­tre vous,

Ema

  • Peut-etre, mais à voir face­book dans 20 ans, cela sera un remem­ber book. Il est juste en con­struc­tion!

    Pour ce qui est du partage des infor­ma­tions per­son­nelles sur le web , je ne suis pas sur que ce soit tou­jours indiqué. Tant que nos droits ne seront pas mieux recon­nus, les entitées pour­rront tou­jours les ven­dres lors d’une vente lors de fail­lite.

    Il pour­rait être intéres­sant d’Avoir l’quiv­a­lent d’une “banque” numérique, un endroit où l’on peut enreg­istr­er des don­nées mais qui sont insai­siss­ables (autre que le cerveau). Ce serait une bonne manière de con­serv­er des pho­tos ou des doc­u­ments. Mal­heureuse­ment le poten­tiel de piratage est là. Une autre manière pour­rait être un genre de web café où il n’y a pas d’in­ter­net mais seule­ment des exter­nal dri­ve bar­rés dans des tir­roirs. Un peu comme dans des ban­ques. Une manière de gardr en back­up les don­nées dig­i­tales de la famille et per­me­t­tre aux généra­tiosn futures de se référencer à leurs par­ents.

    Pierre-Luc Charron 29 mai 2012 6h06 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *