Et si les prêts étudiants n’étaient plus fait en quasi pure perte?

container étudiantIdée pour Idées : C’est grâce au célèbre adage qui dit qu’il y a plus d’idées dans deux têtes que dans une, que cette nouvelle idée de logement est née!

Une idée de logement? Oui, en plaçant un commentaire Pierre-Luc Charron a généré une autre idée chez moi à partir de cet article >>> Clic Clic Clic

Je m’explique via une histoire: Imaginons que Philippe, célibataire qui travaille déjà en tant qu’informaticien, a loué-acheté une maison-container. Maison-container qui est placée dans une cité containers à Amsterdam. Philippe a choisi de louer-acheter ….car il n’est pas sûr, en tant que Français, de rester sur place et parce que le contrat était dans ses moyens.

En effet, le contrat stipulait qu’en louant-achetant une maison-container, il était propriétaire d’un maison-container « délocalisée » … dont les murs sont en quelques sortes « virtuels », car il peut habiter n’importe où où il y a ce type de container-maison

En changer? oui, oui… attendez… Il a donc payé cash un bouquet de 7.000 euros pour un container agencé (Cuisine, salle de bains avec WC, un living et une chambre) aux murs virtuels qui en valait 10.000 neuf … et paye un loyer pour la différence de 220 euros par mois (comprenant le reste du container plus un loyer spécial itinérance. (Je donne des chiffres pour l’exemple, hein?Juste pour l’exemple)

Puis, imaginons que pour une question de travail, notre Philippe soit muté à Grenoble.

Eh bien, l’idée serait alors de laisser son container dans la cité containers à Amsterdan, pour emménager dans une maison container agencée pareillement dans une cité de Grenoble ET DE CONTINUER à payer les 220 euros… jusqu’à ce que le prêt soit payé puis de continuer toute la vie du container à payer les 120 euros.

Ce système serait abordable, vite construit, modulable (on peut en acheter un deuxième, puis trois) … une bonne idée pour les étudiants qui quittent leur campagne, car ils ne feraient pas un prêt en pure perte!!!! Car n’oublions pas que ce sont les frais à côté de l’Université qui sont très chers quand vous venez de la campagne pour étudier…(loyer, électricité, gaz, eau, téléphone et alimentation)… Dans ce cas, vous récupérez pour le même prix … votre appartement agencé! 

Qu’en pensez-vous? Mauvaise idée?

avec Vous et pas Contre vous,

Ema

Img 

  • Bien mais à ce moment l’étudiant serait mieux de participer à une coopérative de logements où les adhérants paient une cotisation d’enregistrement et ensuite un loyer modique. Le faible coût est récupéré par l’entretien du bâtiment par les usagers sauf pour ce qui est des investissements immobiliers.

    L’idée de l’investissement en immobilier n’est pas mauvaise mais encore je me demande comment la valeur d’un bien comme celui çi vas se comporter dans le temps. Il est définitif que c’est un bien aisément transférable possèdant une longévité éprouvée, aussi, il est mobile et modulaire ce qui en augmente encore la valeur.

    Il est possible que le container maison ait une influence psychologique sur d’appartenance et aiderait les nomades d’aujourd’hui à se sentir chez eux.

    Le grand avantage des containers est dans la logistique. Ils sont internationalements standardisés, solides et maniables. Les avoirs de la personnes sont toutes à l’intérieur et il ne sufit que de les fixers pour déménagers. Le propriétaire peut alors prendre un TGV et suivre son container sans contraites de locations de véhicules. L’empaquetage et le dépaquetage peut se faire en un ou deux heures et voilà. Un autre avantage serait dans l’addition d’aires qui elles aussi pourrait avoir leur caractères individuels.

    Enfin, l’utilisation de telles maisons serait premièrement utile pour des gens qui se déplacent mais ayants besoin d’un atelier mobile. Ou encore, un container de voyage pour personnes immuno déficientes.

    Une fois des techniques de développements établies, la production de masse pourrait se lancer.

    Une approche unique aux containers serait au niveau de l’entassement. Par exemple, l’occupant n’a qu’à louer un espace grand comme le container dans un stationnement, il se branche ensuite dans sa borne et voilà, il est branché à l’égout l’électricité, l’eau potable et le net. Il serait aisé de créer de vastes espaces comparables à des aires de camping. Mais là on parle d’une qualité de vie ordinaire comme on en voit dans les filmes de science-fiction et ce n’est peut-être pas pour tout le monde :P

    Enfin, j’aime l’approche modulaire de ces containers et je m’imagine en train de changer la configuration d’une telle maison sans cesse.

    Pierre-Luc Charron 3 juin 2012 6 h 58 min Répondre
    • Oui, tu as raison, mais je pense que les maires (communes, villes) ont peur que ce genre de chose devienne un ghetto. Voilà pourquoi, je pensais à des ensembles déjà prêts. Afin que justement, le projet puisse être possible.

      Ce système permettrait aux personnes qui n’ont qu’un seul salaire de se loger. De vivre dignement. J’aimerais tant qu’on trouve un système avant que l’hiver ne revienne.

      Ema Sandron 3 juin 2012 18 h 14 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *