Un supercalculateur se refroidit grâce à l’eau chaude!

Tech­nolo­gie — Alle­magne: En col­lab­o­ra­tion avec IBM, le Leib­niz Super­com­put­ing Cen­ter accueille un super­cal­cu­la­teur … le Super­MUC!

Le Super­MUC est 10 fois plus petit qu’un super­cal­cu­la­teur exis­tant.

Le Super­MUC est réfléchi pour être le super­cal­cu­la­teur le plus écologique du monde!

Il est doté de 147.634 coeurs pour une puis­sance de 3 pétaflops… Or, ces élé­ments émet­tent une grosse quan­tité de chaleur qui peut devenir nuis­i­ble si elle reste accu­mulée à l’in­térieur du boîti­er. Du coup, il faut le refroidir. Et ça aus­si, ça réclame énor­mé­ment d’én­ergie.

Voici pourquoi le cen­tre de Leib­niz est si fier de son bébé. Ce mon­stre mangeur de nom­bres économise 40% de l’én­ergie grâce à un procédé qui le refroid­it en util­isant de l’eau chaude…L’économie réal­isée pour le chauffage s’élèverait à 1 mil­lion d’euros par an, c’est dire!

Com­ment est-il refroi­di? En gros, des canal­i­sa­tions vien­nent directe­ment irriger les coeurs et la mémoire vive de l’or­di­na­teur. IBM utilise le sys­tème du Water­cool­ing… une tech­nique qui per­met déjà aujour­d’hui de faire tourn­er des supers ordi­na­teurs sans sur­chauffe et de refroidir des aquar­i­ums ou des voitures.

Et alors? Et alors, on se dirige à grands pas vers des super­cal­cu­la­teurs qui ne seront pas plus grand que votre ordi­na­teur famil­ial, tout cela pour tra­vailler à des vitesses incroy­ables! … Rap­pelez-vous, il n’y a pas si longtemps, on pou­vait se pré­par­er un café avant que l’or­di­na­teur ne s’ou­vre sur la page d’ac­cueil…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *