Et si nous pouvions avoir l’assurance d’être à l’abri au cas où?

Idée pour Idées: Aujour­d’hui, en rai­son des prob­lèmes de cli­mat, nous ne pou­vons pas réfléchir que notre ville ou notre vil­lage ne puisse pas être vic­time d’une cat­a­stro­phe.

Du coup, je me dis­ais qu’il serait peut-être pos­si­ble de met­tre en place une assur­ance spé­ciale et pas trop chère, qui per­me­t­trait :

- d’une part, d’ap­porter un revenu à une com­pag­nie d’as­sur­ances, des par­ti­c­uliers ou à des hôte­liers.

- d’autre part, d’of­frir via un site une série d’en­droits proches, puis de plus en plus dis­tants de la maison.…pour se met­tre à l’abri au cas où.

Exem­ple :

1. J’habite le vil­lage de Rances en Suisse. Je choi­sis sur une carte 10 endroits pour m’y met­tre à l’abri… (du plus proche au plus loin­tain).

2 Le vil­lage est vic­time d’un trem­ble­ment de terre. Je fuis vers le pre­mier point de sauve­tage qui est local­is­able via mon smart­phone. Je m’y rend avec mon com­pagnon. C’est le vil­lage d’orbe qui est à 6 km de la mai­son… Sur place, sachant que je pos­sède un casi­er dans lequel j’ai entre­posé des vête­ments, les pho­to­copies de nos papiers, des choses impor­tantes pour les pre­miers jours à Sierre (donc pas mal loin du vil­lage) je suis accueil­li avec les miens.

3. Si ce point est lui-même détru­it, je vais au suiv­ant. Ain­si de suite.

Voilà l’idée donc… de savoir où aller au cas où… sans néces­saire­ment compter sur sa famille. Et de là, pou­voir recon­stru­ire sa vie.

Pour le paiement, la manière de rétribuer les pro­prié­taires des abris… etc, je laisse les spé­cial­istes établir les règles :)

avec Vous et pas Con­tre vous,

Ema

Img Diapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *