Au-delà de sa diversité, la flore suit un modèle de décomposition commun!


Mathématiques – Arbres :
Les feuilles des arbres ont été analysées par les mathématiciens durant 10 années afin de mieux comprendre leur décomposition et la rapidité de cette décomposition en fonction de la hausse des températures climatiques…

Comment? Nous le savons, au printemps, les feuilles emmagasinent du dioxyde de carbone qu’elles capturent dans l’atmosphère. En automne, les feuilles tombent et sont mangées par des insectes ..qui vont aérer la terre pour la fertiliser. Tout à côté de cela, on sait que se décomposant, les feuilles libèrent leur CO2….

Du coup, en étudiant la vitesse de détérioration avec laquelle les feuilles mortes des forêts et des écosystèmes d’Amérique du Nord…  libèrent leur dioxyde de carbone en se décomposant en humus… les mathématiciens ont mis au point un modèle mathématique.

Résultat : Il a été constaté que dans le détail du modèle, les feuilles et les écosystèmes suivent les changements du climat de manière uniforme. Les écosystèmes (Herbes, feuilles, etc…) varient tous ensemble… suivant un modèle commun et cela, indépendamment de leur situation géographique…. Dingue!

Et alors? Les scientifiques pourraient donc améliorer les modèles mathématiques afin de lutter contre les changements climatiques ainsi que contre l’énorme libération de CO2…

La Nature est ainsi faite qu’elle nous laisse pantois devant sa capacité à communiquer et à s’adapter afin de supporter nos turpitudes…

————————————————-

En savoir plus >>> Clic Clic clic 

Img Diapo