Les maisons de roseaux d’Irak… Merveilles architecturales!

Architecture – Irak: Datant des Sumériens, le savoir construire des maisons de roseaux s’est transmis d’âge en âge…

On en trouve encore entre les deux fleuves le Tigre et l’Euphrate. Là, dans cet immense plan d’eau les “gens des marais” construisent encore des huttes de roseaux : les “moudhifs”…

Il n’y a pas beaucoup de photos sur le net et c’est bien dommage car, franchement, ces huttes sont pour certaines de vraies merveilles architecturales… Voyez plutôt :)

Les habitants des marais vivent dans des huttes de roseaux d’une très grande variété: cela va de l’abri le plus rudimentaire, constitué de quelques nattes de roseaux, jusqu’au “moudhif”, la forme la plus élaborée, réservée autrefois aux cheikhs, qui en faisaient leur “maison d’hôtes”: ce sont de somptueuses huttes de roseaux qui peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de long, 6 mètres de haut et 7 mètres de large. L’armature d’un moudhif est constituée d’un certain nombre (toujours impair) d’arches de roseaux: de gigantesques bottes de roseaux, qui peuvent atteindre jusqu’à 8 mètres de haut, et 3 mètres de large à la base, sont plantées dans le sol: la silhouette du moudhif en cours de construction évoque alors la charpente d’un navire en cours de construction se dressant vers le ciel… avant de se refermer en arceaux parfaits; de longues bottes de roseaux sont alors posées transversalement, achevant de former une armature qui est recouverte de nattes. (Lire plus)

Je suis ravie de pouvoir vous montrer des images. C’est grâce à Monsieur Colin Peck à qui elles appartiennent… Voici un lien vers lui >> Clic Clic Clic

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *