Ils ont réussi à contrôler la libération d’un médicament à un endroit très précis!
324x182

© Institut Adolphe Merkle – Université de Fribourg

Santé – Suisse : Un médicament n’a jamais été un bonbon. Certains médicaments sont toxiques par nature. C’est le cas d’anticancéreux, dont le but est de tuer les cellules malades mais qui atteignent – hélas – aussi les cellules saines.

Soit, comprenons dès lors qu’afin de limiter les effets secondaires d’une chimiothérapie, un traitement capable de libérer le médicament uniquement dans la zone malade serait une avancée considérable.

Du coup, je suis ravie de relayer que des travaux réalisés par l’EPFL, l’Université de Fribourg et les Hôpitaux Universitaires Genevois (HUG)… ouvrent la voie au développement de traitements ciblés plus efficaces et aux effets secondaires plus faibles.

Associant leurs compétences en matériaux, bio-nanomatériaux et médecine, les chercheurs ont démontré la faisabilité d’un nano-véhicule capable de transporter une charge et de la larguer sur commande.

A suivre…

———————————

En savoir plus >>> Clic Clic Clic
——————–
En Audio