L’Australie remet le troc au goût d… de la demande et c’est une réussite!

Australie – Social : Ce n’est pas toujours évident de faire du troc sauf pour les denrées qui se placent ou se conservent dans des récipients d’un poids équivalent!

Les produits de nos jardins sont faits pour aller dedans…

Toute l’idée est là et ça marche.14919372_blog

Le café s’échange contre la farine; la farine contre des fines herbes; les carottes contre les pommes de terre et tout le monde y trouve son compte.

Pour les particuliers, ce système permet d’économiser en “rentabilisant” les excédents de leurs jardins et pour les restaurateurs, c’est pur plaisir de dégoter des pots de saveurs… qui enchantent les palais de leurs clientèles.

Et si seulement c’était tout, mais NON! …Non, vous dis-je :)  tous ces mouvements forment des communautés soudées et solidaires.

A reproduire!

—————————-

Img Diapo

————————-

En audio pour ceux qui le souhaitent.

  • En France aussi ça marche du tonnerre, les trocs aux plantes se multiplient un peu partout. Le nôtre en Dordogne, dans un petit village de 200 habitants est totalement gratuit et de plus en plus florissant. Nos participants viennent même des départements limitrophes. Peut-être aussi parce que nous communiquons beaucoup, et principalement sur notre page Facebook où nous invitons les gens à anticiper, et où les trocs se poursuivent même après nos 2 RDV annuels.

    Cécile 27 janvier 2013 11h09 Répondre
    • Bonjour Cécile, Que dire, sinon que je suis enchantée de votre témoignage. Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre un ou deux liens dans un autre commentaires. Je validerai! Je vous souhaite à vous et à tous, le meilleur pour cette année 2013!
      Cordialement,
      Ema

      Ema Sandron 27 janvier 2013 11h15 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *