La Belgique étend la reconnaissance de la tuberculose en tant que maladie professionnelle à d’autres métiers!

gardiendeprison1

Santé – Belgique : La reconnaissance de la tuberculose comme maladie professionnelle vient d’être étendue à de nouveaux métiers, entre autres pour les travailleurs du secteur public. La tuberculose est notamment réapparue dans le milieu carcéral, chez des détenus provenant de pays où la maladie est traitée moins efficacement qu’en Belgique. Comme cette maladie est infectieuse et transmissible, les gardiens de prison courent un risque plus élevé.

Cette maladie était déjà reconnue comme maladie professionnelle pour le personnel soignant, le personnel de prévention et d’assistance à domicile. Elle est désormais étendue au personnel carcéral, aux services de police, au personnel des ports et des aéroports et au personnel des centres d’asile et d’accueil pour illégaux et sans-abris.

Environ 2 500 demandes de personnes exposées au bacille de la tuberculose sont parvenues au Fonds des maladies professionnelles (FMP) au cours des dix dernières années. 1 600 concernaient le privé et 900 les secteurs provinciaux et locaux. Il ne s’agit donc pas d’un phénomène marginal. Rien qu’en 2011, 263 demandes sont parvenues au FMP et 200 cas ont été acceptés. Sur ces décisions, 38 concernaient des hommes et 162 des femmes, soit 1 homme pour 4 femmes, ce qui peut s’expliquer par le fait que jusqu’ici, le personnel pris en charge était le personnel soignant, majoritairement composé de femmes.

La tuberculose est une maladie pulmonaire provoquée par une bactérie. Cette maladie peut être efficacement soignée par des antibiotiques. Mais elle fait un retour au premier plan depuis quelques années suite à l’apparition de souches résistantes aux antibiotiques. Cette maladie a tué plus d’un million de personnes dans le monde en 2010.

Plus d’infos sur le site du Fonds des maladies professionnelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *