L’Humano à la loupe de celui qui sait écrire….

collectiveintel-e1350395366141J’ai écrit une page « À propos » sur ce qu’est et ce qu’envisage l’Humano… mais elle est un peu perdue sur ma page index et très peu lue.

Du coup, je me permets de reparler de ce qui me pousse à ne pas imiter totalement la façon d’écrire des médias.

Tout d’abord, la plupart de mes textes sont courts parce que je sais qu’une partie des gens n’aime pas lire tandis que l’autre manque de temps. J’essaie donc de synthétiser mes articles au maximum et je renvoie – au plus tôt – vers la source qui en parle mieux et de manière plus approfondie.

Puis entre en jeu la question de l’Humano dans le monde. En effet, même si le site n’est pas très achalandé, il est tout de même lu au Brésil comme à Toronto ; au Ghana comme en Nouvelle-Zélande et en France comme Chine. De ce fait, j’écris très simplement, en utilisant des phrases et des mots courants… afin que les traducteurs des différents navigateurs ne rendent pas le texte illisible. Les expressions mènent à un genre fleuri, mais qui se traduit très mal.

Les trois petits points servent à couper le texte pour délivrer une phrase clé, facilement traduisible.

Ensuite vient la question d’une simplicité que je juge importante, car je m’adresse à tout le monde sans exception. Je ne fais pas dans la dentelle et il n’est pas question que je me glisse dans les préceptes d’une personne dont je ne reconnais ni l’autorité ni la compétence. Je ne tiens pas un journal, mais un blog. Et comme tous les articles sont de moi, je dirais même plus : je tiens un blog personnel humain… tout humain… rien qu’humain.

L’Humano que je représente est un site dédié à l’Humanité. Je tiens à livrer l’information et donc une forme de savoir à tout le monde et pas seulement à une élite!

Je tiens à respecter tout le monde et à nouveau, je ne tiens pas à choisir d’aller dans le sens du poil de ceux qui savent écrire, car — eux — sont capables de me lire et de comprendre ce que je dis… dans n’importe quel cas.

Une chose encore : tous les articles sont soumis à votre avis. A vous de voir… Personne ne peut décider à votre place.

Voilà.

En 3 mots terminant : je vous aime… sans en vouloir plus.

————–

IMG diapo

  • Bonjour ,
    Je souhaite pouvoir recevoir régulièrement vos infos , votre site est vraiment plein d’innovations et tout est très compréhensible ! Ce qui me permet de les faire passer aux autres !
    Vraiment Merci
    Dites moi comment je peux le recevoir quotidiennement ?
    Bon dimanche
    Cordialement
    Frederique Gruber

    Gruber Frederique 19 octobre 2014 13 h 59 min Répondre
    • Bonjour Monsieur Gruber, Pour recevoir les articles par mail, il suffit d’inscrire une adresse mail dans le cadre blanc qui en bas de la colonne droite sur la page d’accueil.
      Sous le titre : Pour recevoir les articles par email.

      Conseil valable pour tous les sites : Pour ne jamais être importuné(e) personnellement par qui que ce soit, je conseille d’ouvrir un émail gratuit (tapez : gmail dans google) ou sur Yahoo, Bing, ou autres)… Comme ça les choses très importantes restent sur votre émail principal.

      SI cela ne fonctionne pas, prévenez moi si vous voulez bien. Avec toute mon amitié. Ema

      Ema Sandron 19 octobre 2014 14 h 02 min Répondre
  • Merci et nous t’aimons aussi !!!

    Abderrahmen 14 août 2014 5 h 53 min Répondre
  • Même à Québec City tu as du lectorat, pas que à Toronto ;)

    Menilmuche 11 février 2014 20 h 35 min Répondre
  • Bravo!
    Total support
    Kinds & love for us alls
    +++

    C.Vince 11 février 2014 16 h 12 min Répondre
  • Merci beaucoup. Il y a toujours tout un tas de choses à découvrir dans ton blog. Et qui donnent à réfléchir…
    Cordialement.

    Angele2b 19 juin 2013 9 h 22 min Répondre
  • Bravo et merci pour ta passion !

    gregoire 18 juin 2013 16 h 09 min Répondre
  • Clair, net et concis… Merci Ema !

    Abderrahmen 18 juin 2013 13 h 03 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *