Grâce à l’ADN, de nouveaux matériaux intelligents vont être conçus!

Fol­licules thy­roï­di­ens en coupe his­tologique : le col­loïde en noir

Suisse — ADN : Une équipe de chercheurs de l’EPFL en col­lab­o­ra­tion avec l’U­ni­ver­sité bri­tan­nique de Cam­bridge… annonce la mise au point de col­loïdes recou­verts d’ADN qui peu­vent servir de “briques” d’assem­blage pour con­stituer de nou­veaux matéri­aux!

Et alors? Prenons par exem­ple la mousse à ras­er (un col­loïde)

Soit… Imag­inez la mousse qui sort de la bombe… les par­tic­ules s’au­toassem­blent pour for­mer une mousse onctueuse. Eh bien, les sci­en­tifiques ont mon­tré qu’en con­trôlant les par­tic­ules de deux col­loïdes dif­férents, on par­ve­nait à la for­ma­tion de nou­velles struc­tures!

Pour quoi faire? Cette décou­verte est très impor­tante pour les indus­triels et les sociétés phar­ma­ceu­tiques. Par exem­ple,  pour créer des patchs spé­ci­aux qui inter­a­gi­raient au niveau cel­lu­laire avec la tem­péra­ture ambiante, la lumi­nosité, etc.

———————-

En savoir plus »>Clic Clic Clic

Img Diapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *