Ils peuvent fabriquer de l’hydrogène avec de la rouille!

Energie — Hydrogène : Demain, les voitures fonc­tion­nant à l’hy­drogène ne fer­ont plus l’ex­cep­tion… Car.…

… Car une équipe de chercheurs de l’EPFL en Suisse en col­lab­o­ra­tion avec le cen­tre Tech­nion… annonce avoir réus­si — grâce à l’u­til­i­sa­tion du micro­scope élec­tron­ique en trans­mis­sion (TEM) — à con­cevoir des nanos­truc­tures d’oxyde de fer (de la rouille)… qui devraient per­me­t­tre de pro­duire de l’hy­drogène à un faible coût.

Et alors? Eh bien, il faut savoir qu’actuelle­ment une cel­lule pho­to­voltaïque clas­sique, cou­plée à un élec­trol­y­seur, pro­duit de l’hy­drogène à un coût d’au moins 15 euros par kilo. Avec ces nanos­truc­tures à base de rouille, les sci­en­tifiques espèrent divis­er ce coût par trois et descen­dre à cinq euros le kilo.

Pourquoi? Parce que la rouille est un matéri­au par­ti­c­ulière­ment abon­dant, sta­ble et bon marché.

Courage les gens! Petit à petit émer­gent des solu­tions.

—————

En savoir plus »> Clic Clic Clic

Img Diapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *