Ne plus travailler à la chaîne ou enchaîné, n’en avions-nous pas rêvé?

À l’heure où je vous parle, 70 % des emplois pourraient être confiés à des machines.

Demain matin, les industries produiront encore plus sans avoir à engager plus de personnel.

Et alors? Eh bien, n’oublions pas que l’Humain, c’est d’abord Adam et Eve …. avant d’être devenu par la force des choses et de l’argent…. Joseph Dupont assembleur de deux pièces sur une machine depuis 32 ans !

Ce que je veux dire, c’est qu’il existe une solution au manque de travail : le revenu de base.


 

Oui, mais, pourrons-nous nous adapter au fait de ne plus travailler de manière obligatoire? 

Pour certains, ce sera compliqué. Les Gens de ma génération ont été élevés avec l’idée que ne pas travailler, c’est être obligatoirement fainéant! Mais…

…mais oui. Oui, j’aime à croire que c’est faisable!

Ne plus devoir faire de tâches ménagères, de tâches ingrates ou de tâches répétitives… pourrait être un grand bonheur plutôt qu’un grand malheur !travail_chaine

Si nous avions accès à un Revenu de base bien réfléchi, nous pourrions avoir du temps pour soutenir nos aînés, pour aider nos enfants, pour les éduquer sans être obligés de les livrer à des institutions qui leur inculquent des savoirs qui ne nous plaisent pas, et puis tout simplement les mieux aimer.

Oui, on pourrait alors s’occuper de nos proches plutôt que les confier à des institutions qui coûtent très chers!

Nous pourrions mieux dormir, moins souffrir et moins tomber malade.

Nous pourrions nous resservir de nos jambes pour aller faire nos courses et donc ne plus acheter de voitures pollueuses.

Nous pourrions cultiver nos jardins, recycler plus facilement, rénover, réparer… Comprenez par là que la fin d’un travail nécessairement obligatoire pourrait ouvrir d’autres portes. La créativité prendrait alors peut-être alors le relais? L’art et les savoir-faire pourraient s’en voir transformés.

Bref, n’ayez pas peur… Nous trouverons bien de quoi nous occuper.

Je pense qu’il faut plutôt avoir peur que les femmes soient obligées de quitter leur emploi pour s’occuper du foyer et des enfants (sous couvert de libérer l’emploi).

Soit. Et puis? Et puis, ce revenu supplémentaire pour tous pourrait être dépensé pour faire tourner la roue économique… De là, en forçant les Gens à dépenser, l’emploi refleurirait…


Autre article sur le sujet :  Travailler? Un concept qu’il va vraiment falloir revisiter!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *