Un nouveau métier : Architecte de l’extrême!

Architecture — Enjeu : Les critères traditionnels de l’architecture sont bouleversés.

À cause du climat, de l’augmentation de la population et de l’obligation de s’inscrire dans le durable, les architectes deviennent des « architectes de l’extrême »… un peu comme les sportifs.

Funambules, nos experts en nombre de kg de ciment par personne doivent désormais construire sur des terrains complexes, de l’eau, en hauteur. Certains cabinets lancent des concours afin de trouver la perle rare qui parviendra à augmenter les hauteurs non pas d’un seul immeuble, mais de tout un quartier !

Suite à l’ouragan Sandy qui a ravagé des blocs entiers de la ville de New York, la reconstruction ne peut plus se faire au hasard des désirs des propriétaires. Les calculs étaient déjà savants, ils deviennent épiques ! (Voici le rapport de la reconstruction de N-Y pour les personnes que cela peut intéresser).

Ainsi, les disciplines se regroupent, car l’union des savoirs fait la durabilité des choses… S’il y a eu une érosion des compétences des architectes, cela ne peut plus durer.

Tout le monde doit s’adapter et si j’en parle, c’est parce qu’en y réfléchissant bien, cette adaptation est un formidable vecteur de croissance. Une opportunité pour la création, pour l’enseignement, pour tous les artisans et les savoir-faire !

Du pire, nous pouvons extraire le meilleur et ça, ça Messieurs-Dames, c’est un savoir-faire humain tout humain. Oui, il sait nous surprendre lorsqu’il se retrouve perché sur un fil… de plomb !

—————————-

Img Diapo