Alchimie : Et si le bouton d’or participait à l’élaboration de la pierre philosophale?

Illustration_Ranunculus_arvensis0Mystère – Alchimie : Vers 1600, un écossais connu sous le nom d’Alexandre Sethon quitta Edimbourg pour se rendre à Amsterdam chez un ami, Jakob Hanssen et lui offrit une pièce d’or qu’il avait transmutée!

Ce n’était pas la première fois que l’alchimiste étonnait par son art. En effet, sous les yeux ébahis de plusieurs personnes avec qui il prenait le thé… , le “Cosmopolite” fabriquait de l’or avec des métaux vulgaires comme le plomb… auxquels il ajoutait à un moment de la cuisson et bien au centre… une poudre orangée.

Il devint rapidement célèbre et fût torturé durant de longues heures afin qu’il livre le secret de sa poudre de projection. Mais, rien n’y fit. Avant de mourir, il donna la recette à une personne qui l’avait aidé à s’échapper.

Je me suis toujours demandé si cette poudre n’était pas obtenue à partir des fameux boutons d’or… (Renoncule) car le bouton d’or contient de la proto-anémonine qui est efficace contre les champignons et les bactéries…

Or nous le savons, c’est à partir d’une bactérie que l’on obtient le souffre et le pétrole…

Pourquoi cette pensée? Sur base de cette phrase : Au contraire, je puis assurer avec raison que celui qui pourra, par voie philosophique, sans fraude et sans déguisement, teindre réellement le moindre métal du monde, soit avec profit, ou sans profit, en couleur de Sol ou de Lune, demeurant et résistant à toute sorte d’examens requis et nécessaires, aura toutes les portes de la Nature ouvertes pour rechercher d’autres plus hauts et plus excellents secrets…

—————–

Bref, si jamais vous essayez… envoyez-moi un lingot :)

Pour en savoir plus sur ce mystère >>> Clic Clic Clic 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *