Un père répond à une lettre écrite sur Facebook par sa fille!

laptopInsolite – Communication : Alors qu’une ado de 16 ans a écrit une lettre incendiaire sur Facebook qui a été lue par ses amies et amis… un père a trouvé la parade en créant un blog et en postant une vidéo sur Youtube…

… dans laquelle il lit la lettre de sa fille.

A savoir : La gamine réclame d’avoir la paix, de ne pas avoir à s’occuper du jardin, de ne pas devoir nettoyer sa chambre, de leur servir une tasse de café et même d’être payée pour le coup de main qu’elle donne dans la maison de ses parents! Elle termine la lettre en disant : “J’attends avec impatience votre mort…”

Dans les faits: La gamine a un iPad, une chambre et tous les gadgets que les jeunes possèdent aujourd’hui et n’est pas exploitée. Les parents ont une femme de ménage et un lave-vaisselle, par exemple.

La gifle en retour est à la hauteur de la leçon que lui donne son papa…La vidéo a été vue 38.000.000 de fois!

La bonne nouvelle? C’est que si les enfants ont des droits, les parents aussi… Et la leçon générale, c’est que Facebook et les réseaux sociaux ne doivent pas être utilisés pour laver son linge sale ou se faire mousser!

Dommage pour les personnes qui ne parlent pas l’anglais de ne pas pouvoir comprendre tout ce qui est dit dans cette vidéo et la réponse du papa… mais à la fin, sachez qu’il vide le chargeur de son 45 dans l’ordinateur de sa petiote.

Et même si l’usage d’une arme à feu me fait froid dans le dos… je pense que certains parents apprécieront.

———————-

Cette vidéo est la réponse du papa à un psy…

  • Bien dit Ema! J’adhère.

    CATHY AUSLOOS 31 octobre 2013 19h10 Répondre
  • Je sais par expérience les dégâts que peuvent faire parfois la famille, les parents et les enfants. Je sais aussi que si c’est bien que les enfants soient protégés, il n’y a dans le cas contraire aucun soutien pour les parents, toujours suspectés de maltraitance. Le papa à une bonne réaction: dans ce cas l’ado croit que tout lui est dû. Il n’y a pas de violence à son égard; on lui rappelle juste la vie facile qu’elle a. Elle a utilisé une façon sournoise de faire du mal à ses parents et c’est un juste retour pour la remettre dans le chemin de la vraie vie.
    Un enfant peut détester ses parents sans vraies “raisons”, mais avec les années il finit par comprendre qu’ils étaient finalement là pour lui et que la vie n’est pas ce qu’il croyait, qu’il était gâté, choyé, aimé. Si à cet âge là, elle fait cela, elle court vers de grosses déceptions aussi bien dans sa vie privée, que dans le monde du travail, qui ne lui feront aucun cadeau. Moi je dis: Bravo! Bravo! Bravo!
    Un jour, mon prof d’arts martiaux a fini par mettre une claque à un élève qui était infect. Et aux parents qui n’ont pas manqué de se manifester de suite au téléphone pour le réprimander sans chercher à comprendre le geste, il a répondu qu’il refusait un tel comportement et manque de respect pendant les cours et que lorsque le ce gamin chute de plusieurs mètres violemment pour apprendre les esquives et les roulades,
    Il se fait bien plus mal qu ‘avec une simple claque méritée de plus. Il avait bien raison, la claque était moins violente que le cours en lui même :)
    Et je rejoins Ema, pour ce qui est de certains psy , qui peuvent faire beaucoup de tort dans certains cas

    Joule Garel 31 octobre 2013 17h25 Répondre
  • Une autre idée ?
    la CNV – communication non violente.
    Répondre à la violence (des mots) par la violence n’est pas une solution.
    Je suppose que vous êtes pour la guerre dans le monde, “punir les méchants”.

    Isabelle Buisson 31 octobre 2013 13h23 Répondre
    • Non, je suis contre la guerre et contre une certaine façon de faire de la psychologie. De la psy sur divan qui a conduit à rendre les parents fous de douleur! A rendre ce monde totalement dépressif! La psy est une science qui a plus détruit que construit. Si ce n’était pas le cas, nous ne serions pas tous sous anti-dépresseurs! Alors… entre-nous… votre communication non violente? Hein? Et votre avis de psy sans me connaître… Je m’en contrefiche. Pour moi, ce sujet est clos (pas le droit de réponse qui lui reste ouvert)

      Ema Sandron 31 octobre 2013 13h44 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *