Vivre dans une habitation légère ne veut pas dire moins proprement!

petite maison charmante

Une ville de caravaneLogement – Social : Je promeus l’idée d’habiter dans une habitation légère afin de vivre aussi bien avec moins de moyens, mais je dois dire que je suis comme tout le monde, j’aime la Terre, j’aime la beauté!

Ainsi, je suis contre toute forme de négligence.

En d’autres termes, ce n’est pas parce que l’on vit dans des habitations plus petites ou en accord avec la nature… que l’on peut laisser les paysages se dégrader en y laissant traîner des déchets que l’on peut mettre ailleurs!

En d’autres termes : Ne créez pas des bidonvilles mais des endroits où il fait bon vivre! Ne créez pas des ghetto mais des villes ouvertes!…

 

Réagissez les gens !…Car sinon les autorités risquent de prendre cette excuse pour ne plus vous permettre de vivre dans votre habitation légère!

1345124563-hnqiEuU5l8ekLdH

  • BOnsoir je viens du blog de Thierrys
    OUI je pense qu’il faut réagir et plus vite
    Mais hélas je me demande si ce n’est pas trop tard
    J’aime la nature et je fais tout pour qu’elle reste aussi belle que possible
    BOnne soirée

    france 2 février 2014 18h16 Répondre
    • Bonsoir France, Comme vous et voyant les documents d’hier parlant des bidonvilles qui se créent un peu partout… j’ai envie de dire la même chose. Si nous voulons changer la chose, il nous faudra de l’aide. Des prés accessibles, des endroits que loueraient des fermiers par exemple? Imaginons qu’une terre rapporte 25.000 euros par an. Combien coûterait la location de ce pré pour héberger des caravanes, des petits chalets, des containers aménagés? Pas grand chose, si la chose est bien gérée. Si tout le monde s’y met, que le bois est acheté en gros et que les uns et les autres s’aident? Combien coûterait la construction d’un petit cabanon pour y entreposer quelques trucs utiles pour chaque caravane, etc? N’oubliez pas qu’un projet peut recevoir un soutien financier… Bon, je sais… ce n’est pas simple. Mais les fermiers sont souvent des gens qui savent organiser les choses… Ça leur permettrait de payer leurs factures… sans compter qu’il pourrait nourrir le groupe… Bref, il faut envisager de regrouper plusieurs compétences. Il faut aussi pouvoir compter sur des asso qui viendraient expliquer comment construire, bâtir, adapter un terrain pour en faire un village, etc… Et puis, ce n’est pas tout… car pour avoir de l’argent, il faudrait du travail. Donc, il faut pouvoir réfléchir à ce que ce village pourrait produire, penser, construire, faire? Ah je n’en ai pas les compétences mais j’adorerais construire un tel projet. Je suis sûre qu’il y a d’autres personnes comme moi qui donneraient leur temps pour faire fleurir un beau projet, non? Soit, restons réalistes … trouvons les moyens de faire nos bonheurs!

      Ema Sandron 2 février 2014 19h28 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *