Lewis a décidé de ne plus laver ses jeans! Excellente idée, voici pourquoi!

Des jeans que l'on délave

Des jeans que l'on délaveJeans – Terre : La couleur indigo, qui est utilisée pour teinter les fibres d’un jeans, est vivante.

Une fois, ajoutée au bain dans lequel les fibres seront teintées, l’ensemble contiendra des bactéries et le maître artisan japonais sait qu’il faudra compter avec elles pour faire du bel ouvrage.

 Il traite encore chaque paire de jeans à l’ancienne. Le tissu est teint à la main dans des bassins pour être tissé sur des métiers comme aux premiers jours du denim.

Si je vous en parle, c’est parce que Lewis a décidé de ne plus laver ses jeans. Et si ça fait rire un peu dans les médias, il faut savoir que pour plaire aux gens, Lewis lavait plusieurs fois ses jeans pour les délaver (pour les éclaircir). Ils n’hésitaient pas à casser le tissu pour que le confort soit au rendez-vous!

[box type=”note”]Car hier, un jean était une étoffe bleu très foncée, rigide et rêche.[/box]

Alors, oui… le fait de diminuer les bains, les traitements chimiques, les techniques pour les user…. et, n’oublions pas, peut-être aussi de faire en sorte que les gens arrêtent de laver et sur-laver leurs pantalons… est un beau geste écologique et un pas vers une meilleure direction. (Regardez la vidéo à 55:00 pour en savoir plus)

A savoir d’un de mes lecteurs :  Pour extraire l’indigo contenu dans les feuilles, celles-ci doivent macérer dans l’eau. Lors de la fermentation, sous l’action de bactéries qui se développent dans l’eau, l’indican, le glucoside précurseur de l’indigo, est hydrolysé en indoxyle. On l’extrait alors par pression, puis il est oxydé au contact de l’air en indigotine. Cette réaction est accélérée par le battage de la solution d’indoxyle. L’indigo précipite alors en ṭocons. On le récupère au fond des cuves ; il prend le nom de fécule”. (Reference:B. Oger, chapitre V, Savants et teinturiers dans Sublime indigo, 1987, p. 142).

Amitiés Crabe Dormeur

(Amitiés aussi! Merci)

Comments are closed.