Un cellier dans le jardin
Un trou dans le jardin aménagé fera un excellent cellier. Si vous possédez une butte, voici une belle idée aussi. Photo: www.pinterest.com

Conservation pour l’hiver : Si vous avez encore quelques petites récoltes de légumes ou de fruits…. voici un petite astuce pour les conserver :

[button icon= »search » color= »pink »]La température idéale est de 8 à 10 degrés dans un endroit sec et sombre.[/button]

Poires et Courges : Faites fondre de la cire à cacheter ou de la paraffine. Trempez la queue de la poire et un bout de son « derrière/pédoncule » dans la cire. Placez-les sur des claies. Elles doivent être espacées les unes des autres et la queue vers le haut (les pommes, c’est le contraire).

PS : si les fruits se rident, c’est qu’il fait trop sec … posez une bassine d’eau pour humidifier)… et s’ils moisissent, alors c’est plus grave car ça veut dire qu’il fait trop humide… Il faudra trouver des moyens pour assécher l’air.

Carottes et racines (betteraves, navets, etc…) : Coupez les fanes et posez les racines à plat dans un bac de sable (sans qu’elles se touchent), superposez les couches (comme les lasagnes).

Choux : les pendre par la racine dans le cellier la tête en bas…

Conservation des choux

Le cellier était généralement creusé dans le sol et non exposé au sud de manière à y conserver la fraîcheur et une température stable propice à la conservation des aliments. Des murs épais le protégeait du gel. Les murs pouvaient être blanchis d’un badigeon de chaux qui a des vertus désinfectantes.

[su_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=rGawiWVei_0″ width= »640″ height= »380″]

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Pas de commentaires autorisés.