Débrouille – Cuire : Aujourd’hui, il existe une réelle polémique quant à l’utilisation du papier aluminium!

Et si on peut s’en passer assez facilement, c’est un peu embêtant pour les aventuriers qui aiment cuire des aliments directement sur un feu de camp… Ou tout simplement pour les personnes qui font un barbecue…

Alors voici une astuce toute simple qui vous permettra de le faire encore, mais sans danger.

Cuire aliment feu de camp

Placez une feuille de papier spécial four entre les aliments à cuire et le papier aluminium (il ne peut pas dépasser de l’aluminium).

[su_heading size= »14″]Attention : le papier cuisson  possède deux faces que vous pouvez différencier en passant votre doigt dessus. Une des deux faces est glissante, elle semble graissée, c’est le dessus. C’est sur cette face que vous devez mettre vos préparations à cuire.[/su_heading]

A tester…

paddac

paddac1

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.

5 commentaires

  1. Merci Eric! Ce commentaire est vraiment formidable. Il se complémentarise formidablement bien à tous les commentaires précédents (sur les réseaux et ailleurs). Merci de cet investissement qui nous éclaire simplement sur une problématique qui prend de l’ampleur. Merci pour nous tous!

  2. L’aluminium n’est dans aucun vivant, ni végétal, ni animal contrairement à l’oxygène de l’air.
    Crdlt

    • L’oxygène est un gaz toxique. Et nous nous y sommes habitués avec le temps (beaucoup de temps). Certaines tortues vivent dans des milieux totalement radioactifs. Alors, je ne dis pas que c’est bien, je dis juste que nous nous adaptions. A savoir aussi, il y a des bactéries qui survivent dans le cyanure… Comment font-elles? c’est étudier pour l’instant… Plus spirituel… un condamné a bu de l’eau saumâtre et a survécu…les humains ne comprenant pas, ils l’ont brûlé sur un bûcher… ben oui, ben oui… Alors, ne vous méprenez pas, je ne dis pas que c’est bien, je dis juste que nous nous adaptons à tout!
      Et que j’ai bien dit de mettre un feuille de cuisson entre l’alu et l’aliment. Et j’ai ajouté : A TESTER…

  3. Jusqu’au jour où l’on se rendra compte que le papier spécial four est cancérigène…
    C’est sans fin !
    😉

    • Ah j’adorerais vous dire que c’est faux! Mais c’est hélas très très vrai! Parfois, je me dis que cette phrase : heureux, les innocents… était tout aussi vraie. Cela étant, il va bien falloir s’arrêter un jour. Pour moi, le plus grand poison que nous prenons à haute dose tous les jours, c’est l’oxygène. Et pourtant, nous nous adaptons… Il faut pouvoir compter sur ça aussi. Un jour, il est possible que nous clignotions … mais toujours vivants… 🙂