LIRX50000500
De la gomme arabique

Ecrire – Transmettre : La calligraphie est un art qui était fort pratiqué par les moines copistes. La plupart des Codex sont calligraphiés… et si je vous en parle, c’est parce qu’ils le sont souvent avec une encre fabriquée avec des insectes…

Des insectes? Oui et plus particulièrement des larves!

[su_frame]Que faut-il pour en faire? [/su_frame]
1. Quelques noix de galles de chêne (20gr)
2. Du vitriol vert ou bleu (du sulfate de fer ou de cuivre) (15 gr)
3. De la gomme arabique en poudre très fine (10/20 gr)

chalcantite[su_heading size= »14″]Vous trouverez des noix de galle sur les chênes. Ce sont en effet ces petites billes brunes et dures qui se forment autour de l’œuf du Cynips et y abrite la larve. Le petit trou signale que la larve s’en est allée. Mais si elle est encore à l’intérieur, alors la noix n’en est que meilleure.

Vous trouverez du sulfate de fer en grande surface ou des magasins spécialisés en jardinage.

ATTENTION : Ces sulfates ne sont pas purs. Vous devez donc au préalable les diluer dans de l’eau… afin de les filtrer à l’aide de chiffons ou de filtres à café. Versez la solution récupérée dans un récipient et attendez jusqu’à ce que l’eau s’évapore. (Le sulfate se cristallise au fond du récipient). 

ATTENTION : Enfilez des gants, mettez un masque pour les émanations et des lunettes pour protéger vos yeux. Réalisez cette opération dehors de la maison sur un support qui ne craint rien! [/su_heading]

[su_frame]Recette[/su_frame]

– Écrasez les noix et laissez-les mariner une bonne semaine dans un litre d’eau déminéralisée (afin de libérer les tanins).
– Ensuite filtrez le tout pour enlever les débris de noix.galle
– Faites bouillir la solution filtrée jusqu’à réduction des trois quart. (Attention, utilisez une vieille casserole car elle sera ensuite marquée à jamais!)

– Vous pouvez alors ajouter le sulfate de fer ou de cuivre et la gomme arabique…. Votre encre est prête !

– Pour finir, ajoutez-lui un ingrédient qui personnalisera votre encre, d’huile essentielle, par exemple.

Pour sa part j’y mélange quelques gouttes d’un bon vieux calva…. L’alcool favorise le séchage et la conservation mais par dessus tout, ça sent si bon lorsque j’écris !

—————-

Explication complémentaire

Le sulfate de fer est d’un vert limpide mais s’oxyde rapidement et brunit. Il n’en perd toutefois pas ses qualités. L’encre ainsi obtenue noircit au séchage. Vous pouvez modifier sa fluidité par la quantité de gomme arabique que vous y mettrez.

Le sulfate de cuivre (vitriol bleu) donne une encre aux reflets bruns ou verdâtres.

————

Cette recette provient de www.enluminures-celtes.com où vous trouverez tous les renseignements utiles pour fabriquer de l’encre, écrire des parchemins, des enluminures, des entrelacs, et…!

Il y a plus de 10.000 articles sur ce site. Chaque fois que je vois qu'une photo ou une vidéo manque, j'arrange ça... Pardon, pour le dérangement.

Pas de commentaires autorisés.