les mathématiques s'unissent à l'oncologieSanté – Cancer : Une équipe de scientifiques du CHUV, de l’UNIL et du SIB en Suisse…  ont un jour eu l’idée d’unir l’oncologie aux mathématiques afin de pouvoir modéliser le développement des cellules cancéreuses du sein.

[su_heading size= »14″]Pour quoi faire? Eh bien, après avoir reçu des fonds, les chercheurs ont construit un modèle mathématique capable d’identifier – grâce à des cellules immunitaires circulant dans le sang – le « chemin » que prennent les cellules cancéreuses pour nous rendre malades.

Et puis ? L’objectif étant de pouvoir – à force de données – de pouvoir prédire ce chemin que prennent les cellules cancéreuses pour y construire un ou plusieurs barrages…(bloquer les fonctions angiogéniques et immunosuppressives des monocytes tumoraux). [/su_heading]

Résultat : Le modèle semble fonctionner. Il a été capable de prédire les traitements capables d’interférer avec les fonctions monocytaires.

Courage!

« Le bénéfice significatif de cette approche est que la modélisation guide l’expérimentation et permet de découvrir de nouveaux traitements, en utilisant de façon optimale les ressources et les échantillons des patientes. A titre comparatif, une approche expérimentale traditionnelle aurait nécessité 596 expériences pour obtenir le même résultat tandis que 20 expériences ont suffi grâce à cette nouvelle approche.

L’étude a permis une piste de découverte supplémentaire. Les monocytes tumoraux sont extrêmement adaptables et sous l’effet du double traitement, se convertissent en cellules capables d’induire une réponse immunitaire dirigée contre la tumeur. Ces résultats soulignent que les monocytes tumoraux représentent une nouvelle cible thérapeutique et laissent entrevoir l’utilisation de ce double traitement comme approche immunothérapeutique dans le cancer du sein.« 

——————-

Pour en savoir plus et mieux : Vous pouvez découvrir les résultats dans l’édition du 13 mars 2015 de la revue «Plos Computational Biology»>>> ICI ICI ICI

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Pas de commentaires autorisés.