Ils mâchent des bourgeonsDébrouille – Russie : En Russie, en Afrique et au Moyen-Orient,  les gens doivent encore se débrouiller.

De ce fait, j’aimerais vous parler d’une pratique étonnante qui émane de la sagesse populaire (que j’ai lue et que je vous livre à titre purement informatif) : la cueillette des bourgeons de certains arbres!

En effet, pour améliorer leur santé et renforcer le corps, le peuple russe mâche les bourgeons d’un lilas, par exemple, lorsqu’ils sont diabétiques ou lorsqu’ils ont des problèmes de digestion. Avec les bourgeons du cerisier, les gens disent lutter contre les problèmes de dysfonctionnement de la glande thyroïde en mangeant deux bourgeons de temps en temps…

Si tout ceci vous intéresse, je vous renvoie aux livres et articles traitant de la Gemmothérapie >>> Clic Clic Clic

Communément appelée « médecine des bourgeons », la gemmothérapie fait partie de la grande famille des phytothérapies, lesquelles proposent de prévenir et de traiter une variété de problèmes de santé à l’aide des végétaux.

Du terme latin gemme, qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse, la gemmothérapie utilise exclusivement les tissus embryonnaires frais des plantes, arbres et arbustes, c’est-à-dire les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles.

Ces embryons macérés dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine, servent à fabriquer des solutions dans lesquelles se concentrent les principes actifs des végétaux. On les nomme macérats.

Leurs vertus thérapeutiques alléguées varient, évidemment, selon la plante dont ils proviennent : le cassis pour l’énergie, le sapin contre la toux, l’aubépine pour le coeur… Par ailleurs, plusieurs produits issus de la gemmothérapie auraient en commun des propriétés diurétiques, de drainage ou de détoxication.

Selon la théorie, les bourgeons posséderaient certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature.

Le bourgeon, étant un embryon, porterait en lui le potentiel de développement de la plante, un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il contient également de fortes concentrations d’éléments actifs comme des hormones, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, etc. » (src)

Pour accélérer la vitesse d'ouverture du site, j'ai enlevé quelques éléments. Rien n'est différent. Le menu vous mènera où vous voulez aller 🙂

Pas de commentaires autorisés.