pemmican
img : http://thenourishingcook.com/what-is-pemmican/

Insolite – S’alimenter : Le Pemmican est un plat d’origine amérindiennes qui était surtout consommé en hiver et qui devrait plaire à toutes mes aventurières/aventuriers.

Pourquoi? Pour une question de conservation.

[su_heading size= »14″]En effet, ce plat de viandes ne pourrit pas![/su_heading]

Il était donc utilisé lors des expéditions polaires. (Pour l’anecdote : de nombreux héros de Jules Verne emmènent du pemmican dans leur paquetage pour leurs lointains voyages.)

Bref, voici une recette :

Ingrédients

2,2 lbcharqui (viande séchée) de chevreuil *1 kg
1 tassegraisse de rognons de chevreuil **250 g
1 tassebaies de busserole250 g

* On trouve dans certains magasins spécialisés de la charqui de boeuf ou de buffle.

** Du suif de boeuf ou de mouton fera l’affaire.

Préparation

  • Réduire en poudre la charqui de chevreuil à l’aide d’un maillet de fortune.
  • Ajouter à la charqui les baies de busserole.
  • Faire chauffer la graisse de rognons de chevreuil jusqu’à ce que ça bouillonne.
  • Incorporer la préparation de viande et de baies. Bien mélanger.
  • Retirer du feu et mettre la préparation dans des moules.
  • Conserver le pemmican au frais dans une cache sous terre, recouverte de branches de conifère.

[su_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=emhlolNBATA » width= »640″ height= »380″][/su_youtube]

[su_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=LSqx1zokl-0″ width= »640″ height= »380″][/su_youtube]

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.

une commentaire

  1. Ce plat était dans la bande dessinée « Oum papa » des années 70.
    Oum papa était un indien au Canada.
    Il était très fort et mangeait tout le temps son sac de pémican.

    Je ne savais pas que c’était vraiment un plat. C’était la mode à l’époque tout le monde aviat son truc pour donner de la force (Astérix, popey, les super héros, etc)

    Et maintenant avec vous chère madame, je viens de le découvrir.
    En 2015 après 45 ans.
    Zut alors !! Mais c’est bien aussi car je suis encore en vie.
    La vie c’est la seule chose qui se rallonge et se raccourcie à la fois.
    Vive la vie, que c’est beau la vie et vive le temps qui passe, vive les rides car seuls les morts ne peuvent s’en plaindre.