Vinaigre – Désherbage : Ce qui détruit les mauvaises herbes dans le vinaigre, c’est l’acide acétique. Or, il faut savoir que dans le vinaigre blanc vendu en magasin, la concentration de cet acide est d’environ 5% à 8%.

Et alors? Eh bien, ce dosage est insuffisant pour venir à bout de vos mauvaises herbes… surtout sur les graminées… Pour désherber en profondeur, il faut une concentration supérieure (de 10 à 30%). A ce stade, l’acide acétique lutte de manière acceptable contre le chénopode blanc, la spargoute des champs et la renouée liseron.

L’application séquentielle d’acide acétique concentré à 10 %, 20 % ou 30 % de 7 à 10 jours d’intervalle suscite légèrement plus de mauvaises herbes dommages (sur les mauvaises herbes) et entraîne une diminution de 10 % à 15 % du rendement comparativement à celui obtenu avec une seule application.

Et donc? Et donc, il ne faut pas verser du vinaigre commun à 5%  sur les mauvaises herbes… mais un vinaigre plus mordant… Dans ce cas, il faut mettre des gants et un masque en plus de savoir que le vinaigre n’est pas sélectif et ne peut pas différencier bonnes herbes et mauvaises herbes. Soit, si vous n’êtes pas prudent(e) lorsque vous appliquez le vinaigre pour le contrôle des mauvaises herbes, il va tuer tout ce qu’il touche. Donc, même si c’est écologique et biodégradable, il faut un peu de prévoyance pour gérer une application effective et SURTOUT, l’utiliser en le pulvérisant.

 

——————–

Sur le sujet, je vous propose un article important provenant d’une étude faite sur 3 années >>> Clic Clic Clic

Img Diapo : www.livios.be

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

2 commentaires

  1. Pas d’accord. Pour toutes les petites herbes poussant entre les pavés, une giclée de 8% sur chaque pousse nouvellement germées, c’est radical. Bien sûr, pour du liseron ou du chiendent déjà installé, il faut répéter l’opération à chaque réapparition, pour empêcher la photosynthèse jusqu’à épuisement du système racinaire.
    Par contre , ça blanchit les vieux pavés, en détruisant également mousses et champignons.
    J’entretiens une résidence de trois hectares, avec trois mille mètres carrés d’allées en pavé autobloquant, et je peux vous assurer que de toutes les méthodes « respectueuses », à l’exception de l’huile de coude, je n’ai pas trouvé mieux…
    Et surtout, prenez le premier prix au rayon alimentaire, 33 cts le litre (bouteille cristal 8%), et fuyez l’arnaque totale du désherbant NATUREN, à plus de 10 € le litre, qui n’est rien d’autre que du vinaigre, à 6%…

    • Alors tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre commentaire qui livre de précieuses informations. Ensuite, je rappelle que tout est dans le titre… j’ai bien dit « oui,mais ». L’étude stipule que cela ne fonctionne pas bien à moins de 10% et pas que ça ne marche pas du tout. S’il faut désherber, je pense que la méthode la plus naturelle possible est toujours la meilleure. D’autant que l’acide citrique qui se trouve dans le vinaigre est bonne pour les jardins. Cependant, il faudra recommencer… recommencer et parfois assez vite. Notez aussi que la plupart des vinaigres sont à 5% et pas à 8%, chiffre qui est plus proche de 10% qui fonctionnent bien mais pas aussi bien que la concentration à 20%. Voilà. Surtout n’hésitez pas à désherber au vinaigre, n’achetez surtout pas de produits très chers et si vous utilisez un concentration supérieure à 5% ou 8%, mettez un masque.