© 2015 EPFL – Estelle Antille
© 2015 EPFL – Estelle Antille

Science – Terre : Certains affirment que le coût élevé des biocarburants pourrait être réduit en valorisant les déchets végétaux, par exemple en les transformant en composés chimiques de haute valeur?

Et alors? Eh bien, une étude récente en a fait l’expérience en se concentrant sur une source précise de biomasse: les résidus provenant de la fabrication d’huile de palme au Brésil. (Tiens, tiens…)

«En tant que fils de fermier, je suis enthousiasmé par l’idée que l’on puisse ajouter de la valeur à ce que les agriculteurs possèdent en grande quantité: les déchets de plantes», dit Jegannathan Kenthorai Raman.

Et de noter que la création de bioraffineries peut potentiellement stimuler l’économie des sociétés rurales et, dans la foulée, générer des emplois, développer les transports et plus généralement offrir de nouvelles opportunités. Un processus qui pourrait contrer l’exode qui vide certaines communautés de leur substance.

Espérons que tout ceci ne guident pas les Humains à massacrer encore et encore plus de palmiers, mais à transformer tous les déchets végétaux!

————
Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Pas de commentaires autorisés.