arton5197-e07f2

Terre – Manger : Leur semaine de travail se rapproche des 35 heures, ils produisent de la viande de qualité, et estiment percevoir des revenus suffisants.

Oui, les éleveurs de porcs de la ferme bio du Loriot, en Auvergne ne connaissent ni la crise ni la spirale de l’endettement.

Tout simplement parce qu’ils n’ont pas choisi l’élevage intensif industriel, comme la plupart des producteurs porcins.

Comment s’en sortent-ils économiquement ?

Reportage >>> ICI ICI ICI.

Une pensée pour les victimes de Londres 🙁

Pas de commentaires autorisés.