Droits – Social : Deux jours avant le lancement de la conférence sur le climat à Paris, un collectif de 40 artistes s’est engagé à recouvrir les affiches publicitaires payées par les lobbys dans 10 villes.

Ce mouvement s’appelle le brandalisme.

A savoir : Le brandalisme est la déclinaison franglaise d’un mot-valise signalé pour la première par le journaliste américain Gareth Branwyn dans le numéro de février 1999 du magazine Wired. Il est constitué sur la base des mots « brand » (marque) et « vandalism » (vandalisme), et désigne une expression critique pointant du doigt l’entrisme coercitif des marques commerciales dans l’espace public (écoles et universités, bâtiments publics, bibliothèques…).

Cette forme de communication camouflée ou au contraire très ostentatoire est jugée invasive le plus souvent. Elle est critiquée par différents groupes de consommateurs anti-publicité. Le brandalisme a également des effets saisonniers.

(Src)

—————-

Bravo les Gens! Pacifique, propre, bonne idée!

Voici le lien vers le site >>> Clic Clic Clic

Ma Source

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Pas de commentaires autorisés.