Altitudinal_zones_of_Alps_mountains-fr.svg
Jean-Marie Polese, Artémis Editions 2008

Idée pour Idées : En visionnant un documentaire sur des alpinistes, je me suis tout à coup demandée si nous ne pourrions pas déjouer le réchauffement climatique!

Comment? En surélevant l’étage nival des montagnes…

montagnes-plus-hautes

En effet, nous savons que les neiges éternelles n’en sont pas et qu’elles fournissent 70 à 90 pour cent de l’eau des fleuves. Mais même dans les zones tempérées, 30 à 60 pour cent de l’eau douce provient des bassins versants d’altitude. Dans le bassin du Rhin, par exemple, les Alpes assurent 31 pour cent des débits annuels – l’été, plus de 50 pour cent – même si elles ne constituent que 11 pour cent de la superficie émergée du bassin.

Et donc l’idée serait de trouver un moyen de construire des montants résistants pouvant recueillir les précipitations neigeuses beaucoup plus haut… où il fait beaucoup plus froid.

Bien sûr, je me doute que le budget serait important…

Un challenge pour l’intellect…

Pourquoi cette idée? Parce que je pense que la Nature réfléchit mieux que nous et qu’elle a trouvé en construisant les montagnes le moyen d’abreuver tous ses écosystèmes sans utiliser la moindre électricité ni fabriquer la moindre pollution…

Bon. Je suis prête pour l’envoi des tomates!

avec Vous et pas Contre vous,

Ema

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Pas de commentaires autorisés.