banana-1425576_640Conservation – Alimentation : Grâce à Diana Kennedy – et à Dany Voltz qui m’y a fait penser – je peux vous proposer une recette dont vous me donnerez des nouvelles (enfin, je l’espère 🙂 )

Ingrédients pour un litre de vinaigre : 2 kg de bananes très mûres (presque totalement noires).

Matériel : 1 récipient à fond percé (par exemple une passoire en plastique) que vous placerez au-dessus d’un deuxième récipient non réactif (en plastique ou en verre) et un troisième récipient (une bouteille ou un bocal) en verre.

Préalable : Il faut laver les bananes, les rincer soigneusement pour enlever un maximum de produits chimiques…

  • Fendez la peau des bananes mais ne les pelez pas.
  • Placez-les dans le récipient supérieur en les tassant légèrement.
  • Couvrez avec un torchon puis fermez le récipient.
  • Placez-le dans un endroit humide et tiède. Un liquide orangé commencera bientôt à couler dans le récipient inférieur. Il y aura une invasion de petites mouches, et une pénétrante odeur de fermentation.
  • Le liquide se couvrira d’écume de couleur crème : ne vous inquiétez pas, c’est normal.mexique
  • De temps en temps, foulez les bananes (pressez).
  • Selon la température et l’humidité de votre pièce, cette première étape pourra durer deux semaines à un mois. Quand vous vous rendrez compte que des bananes ne sort plus aucun jus, il sera temps de passer à la deuxième étape.
  • Versez le liquide obtenu, en le filtrant à travers une mousseline, dans un récipient en verre préalablement stérilisé.
  • Fermez le récipient et placez-le dans un endroit tiède.
  • Au fil des jours se formera un disque gélatineux à la surface du liquide. Ne vous inquiétez pas : il se transformera peu à peu en mère, qui est l’élément nécessaire à l’élaboration d’un bon vinaigre.
  • Au bout de trois à quatre semaines, le vinaigre aura atteint sa force maximum et une acidité agréable. Retirez la couche à sa surface et rincez-la afin qu’il ne reste que la mère. Remettez la mère dans le récipient. Ce vinaigre se conserve plusieurs années.
Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Pas de commentaires autorisés.