Le lauréat du concours Cradle to Cradle Produit Design  dans la catégorie « Student Design de Challenge II », est une lauréate.

Elle s’appelle Gabriella Jacobsen et a gagné le concours en présentant un sac.

Un sac? Oui, un sac pas très beau ni original mais qui possède un avantage de taille : il est fait en sacs plastique recyclés.

Comme nous le savons, à l’eau des océans se mêle du plastique. Or, si des hommes adorent exploiter les Gens pour récupérer du plastique, certains morceaux flottants ne sont jamais récupérés, dont les sacs en plastique. Pourtant, et comme l’explique Gabriella, le polyéthylène haute densité utilisé dans des sacs en plastique est recyclable à 100%. De plus, le processus est relativement facile.

Soit.

La vision d’une jeune femme 

J’ai vu une occasion de réutiliser les sacs en plastique, d’encourager le recyclage grâce à la conception d’un produit qui ferait appel à un marché plus large de technophile. En utilisant un matériau recyclé on peut faire baisser le prix d’un sac isotherme, tout en ayant un design précieux par rapport au prix de sacs qui utilisent le cuir ou les textiles à haute teneur dans le cadre de leurs produits.

Le bonheur de nos enfants se trouve dans la réalisation de ce prototype.

En utilisant un sèche-cheveux et un fer à repasser j’ai pu fusionner des sacs en plastique ensemble sans les fondre, dit Gabriella. J’ai mené plusieurs expériences pour trouver la bonne température et la bonne quantité.

J’ai tenu compte du fait que les couches de plastique pressées créerait un très bon matériau isolant ou de rembourrage. Cette prise de conscience est devenue cruciale dans mon choix de créer un sac d’ordinateur portable. De la technologie dans un sac à dos standard. En effet, la plupart des sacs portant ce genre de technologie exige d’être rembourré pour protéger et isoler l’ordinateur portable. Si la mousse d’isolation actuelle n’est pas durable ni recyclable, les sacs en plastique le sont!

La jeune femme a donc dessiné son projet et développé une pièce en aluminium pouvant agglomérer les sacs en plastique.

On voit ici un prototype 6×6 de ce système réalisé par une machine CNC (une imprimante en 3D).

Soit, ce qu’a fait Gabriella, c’est se servir de sa formation, de son enseignement et de ses lectures pour fabriquer – avec intelligence – un produit qui pourrait faire en sorte que les exploiteurs fassent enfin ramasser toutes les matières plastiques afin que ces matières n’aillent plus tuer tout ce qui nage dans l’océan… avant de tuer tout ce qui vit autour!

Félicitations, Gabriella!

—————

Documentation :

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Pas de commentaires autorisés.