water-564048_640

Les ventes d’eau en bouteille ont crû de 5,4 % en valeur en 2015 tous circuits confondus, selon Danone.

C’est historique. «  Pour la première fois en 2015, les Français ont dépensé plus d’argent pour acheter de l’eau en bouteille que pour s’offrir des colas », affirme la directrice de la division Eaux de Danone, Cécile Beliot-Zind. La part de marché de l’eau en bouteille est désormais de 21 % dans l’ensemble des boissons sans alcool. Signe des temps sans doute. Les habitudes de consommation sont en plein bouleversement depuis près de trois ans, sous l’effet d’une préoccupation croissante à l’égard de la santé. Avec cette vague, les produits naturels tendent de plus en plus à l’emporter sur les produits sucrés.

Il est vrai que la taxe sur les sodas a handicapé ces boissons, en recul depuis 2012, et donné un coup de pouce à l’eau. Mais pas seulement. L’an dernier, la météo a clairement joué en faveur de la vente de bouteilles d’eau, soulignent les experts du cabinet d’études IRI. « Le dynamisme de la marque Cristaline », vendue trois fois moins cher que les marques comme Evian de Danone ou Vittel de Nestlé, joue également son rôle d’aiguillon. Cristaline est leader en volume, avec deux fois plus de ventes qu’Evian qui s’impose en tête du marché en valeur. Cette eau de source pousse les grandes marques d’eau minérale à multiplier les promotions, au point qu’elles représentent 40 % du chiffre d’affaires. C’est nettement plus que dans le secteur de la bière par exemple (30 %), ou chez les grandes marques de boissons sucrées. Chez Orangina, Thierry Gaillard, directeur général depuis dix-huit mois, a souhaité réduire le poids des promotions qu’il a abaissé de 35 % à 28 % des ventes en 2015. Les producteurs de bouteilles d’eau font aussi de gros efforts. Leurs dépenses en la matière ont augmenté de 13 % en 2015.

Des innovations incessantes

Quid de la rentabilité des eaux minérales en bouteille dans ces conditions ? Cécile Beliot-Zind affirme qu’ « elle progresse » mais ne la chiffre pas. Quoi qu’il en soit ce marché de 2,2 milliards d’euros sur onze mois à fin novembre est le théâtre d’innovations incessantes. Il n’y en a pas eu moins de 42 en 2015 chez Danone si on inclut les « rénovations ». Parmi les nouveautés, l’eau aromatisée au jus de fruit pur Volvic Juicy, Volvic Zest et la bouteille Prestige d’Evian. Les bouteilles étiquetées pour chaque jour de la semaine au bureau. Les packs de 4 litres, moins lourds et faciles à porter pour les seniors.

Autre innovation, Danone dit « seulement commencer à s’intéresser de près au marché des enfants », dont 75 % arriveraient déshydratés à l’école. Pour séduire les petits, Danone a créé Volvic Mascotte au travers de sa licence avec « Star Wars ». De petites bouteilles qui ont la forme des personnages du film. Danone a abandonné le marché de la bonbonne destinée au bureau en France. « Logistique trop lourde », précise Cécile Beliot-Zind. En revanche, le groupe a lancé les flacons Volvic de 8 litres équipés d’ « un bouchon verseur dont les enfants adorent se servir ». Depuis six ans, ces gros formats affichent des croissances à deux chiffres. Avec seulement 51 % de la population qui consomme de l’eau en bouteille, le marché français a encore de beaux jours devant lui.

Marie-Josée Cougard, Les Echos
Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

3 commentaires

  1. Bonjour Ema,
    et bonne et heureuse année…. merci de continuer à nous aérer et nous informer…

    pour l’eau, j’ai découvert il y a déjà un moment 2 docu extraordinaires, évidement, sujet de polémique, et tout à fait complémentaires

    Une vue bien différentes sur cet élément que tout à chacun pense connaitre parfaitement :

    – Water, Le Pouvoir Secret de l’Eau (JUPITER)

    à associer avec un documentaire
    – On a retrouvé la Mémoire de l’eau, Luc Montagnier, Juillet 2014

    UNE FOIS QU’ON A VU ÇA, le tuyau devient vraiment peu ragoutant…. et l’eau est vue comme…. quelque chose d’absolument extraordinaire..

    c’était ma petit contribution de la journée !

  2. Je me demande si la hausse de la consommation de l’eau en bouteille n’est pas plutôt imputable à la qualité de l’eau du Robinet .

    Une bonne nouvelle qui en cacherait une autre
    –> les gens ont compris qu’il n’y a pas que de l’eau dans l’eau du robinet…

    d’ailleurs en ces temps de gastro, je ne recommande pas de boire l’eau du tuyau, bizarrement depuis que je n’en bois plus (des années), plus de gastro au foyer…. ni de maladies diverses et variées,

    évidement, toutes les eaux des régions ne se valent pas… si vous avez de la bonne eau, la mienne n’est peut-être pas la même, donc pas de généralité…

    Pour revenir à l’article :

    peut-être que pour noyer le poisson, on parle de la courses entre le sodas et l’eau… plutôt que du de-amour des gens pour le tuyau !

    • Bonjour Audrey, tu as raison. Je pense qu’avec toutes les intoxications qu’il y a eu ces derniers temps, il est fort possible que la hausse soit due à la qualité!