ciment-vert
Emploi – Déchets :
La construction mondiale est avide de béton, dont elle consomme plus de vingt milliards de tonnes par an. Un chiffre qui est appelé à augmenter sous la pression des pays émergents. Et si je vous en parle, c’est parce que la Suisse s’inquiète des déchets inertes qu’engendrent les différents chantiers des grandes villes (LIRE ICI).

Alors voilà, plutôt que d’enterrer les gravats non pollués… il existe certainement des techniques pour les réutiliser, pour les recycler.

Bien sûr, je suis consciente que cela coûterait plus cher que de les enterrer dans un premier temps, mais sur le long terme, tout le monde pourrait être gagnant. D’autant qu’une ou plusieurs usines de recyclage pourraient fournir de l’emploi.

En attendant, voici déjà des idées :

 

  • cimenterie

 

deharge

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

2 commentaires

  1. Près de chez moi il y a une entreprise avec une grosse broyeuse. Broyage de tout ce qui est béton, pierres, briques pour en faire des remblaie avant bétonnage de sol, parkings etc…
    Transformé de granulat de taille différente selon l’utilisation à en faire.
    J’en ai déjà utilisé est c’est beaucoup moins cher que du gravier « neuf », et tout aussi efficace.

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *