Débrouille – Electricité : Dans les coups durs, rien ne vaut la débrouille. Or pour pouvoir se débrouiller encore faut-il savoir des choses 🙂

Voici un petit tuto fort intéressant sur la manière de récupérer des objets usuels pour produire de l’électricité :

Matériel à récupérer ou à acheter

  • Quatre tomates ou quatre pommes de terre
  • Un tuyau de cuivre récupéré
  • Du fil électrique
  • Un cutter
  • Une diode
  • Un marteau
  • Une cisaille
  • 4 piles
  • Des gants pour votre sécurité

 

electricite-tomate1

Le morceau de tuyau de cuivre sera coupé et aplati au marteau

electricite-tomate2

Ce morceau de cuivre sera ensuite coupé en 4 morceaux (un par tomate)

electricite-tomate3

Partie délicate : Ouvrez les piles pour récupérer l’enveloppe en ZINC
electricite-tomate4

Évidez la pile, récupérez « l’emballage » et aplatissez au marteau aussi

electricite-tomate5

Soit nous en sommes là, pratiquez une encoche dans chaque petit morceau de cuivre et de zinc… comme sur la photo.

Prenez du fil rouge et du fil noir électrique … et dénudez sur deux centimètres de chaque côté (dénuder = enlever la gaine de couleur noire et rouge au bout des fils).

Préparez votre diode (les deux fils rouges dénudés vont se glisser dedans la diode)… comme sur la photo ci-dessus.

electricite-tomate6

Ensuite, enfoncez dans chaque tomate : un morceau de cuivre (encoche en haut) et un morceau de zinc… Répétez pour les autres tomates.

electricite-tomate7

Ensuite, l’encoche va servir à accrocher le fil dénudé…

Nous commençons avec le fil NOIR

electricite-tomate8

Suivez le schéma suivant pour accrocher vos fils NOIRS.
electricite-tomate9

Puis relier un fil rouge avec la diode entre les deux tomates du bas…..

electricite-tomate10Merci à Navin Khambhala

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

3 commentaires

  1. Magique, pas tant que ça, physique sûrement.
    En cas de coup dur, je préfère manger mes tomates que de m’éclairer, sans compter la puissance d’éclairage, mais c’était intéressant de nous le montrer.

    • Vous êtes bon prince, car en effet, j’essaie de transmettre des systèmes, des moyens de pouvoir fabriquer par soi-même des éléments importants de notre confort.
      Merci d’avoir apprécier l’effort 🙂 A tout bientôt 🙂