Les plantes magiques :  Tendance du moment pour couper la faim, le Konjac est une tubercule qui vient du Japon et dont j’aimerais vous parler. En effet, le résultat de cette tubercule se vend – fort bien – sous forme de gélules.

Eh alors ? Eh bien, une fois la gélule avalée, une substance se libère (glucomannane) qui va absorber l’eau et gonfler dans votre estomac développant ainsi une sensation de satiété. Mais mieux que toute cette chimie… ce tubercule intéressant peut se cultiver en Europe et remplacer le féculent dans un repas (le riz, les pommes de terre ou les pâtes).

Pour vous aider, voici un article qui en parle très bien : 

Le Konjac est généralement cultivé en Asie du Sud-Est (en Inde ou en Chine par exemple) où le climat plutôt chaud est propice à la pousse de ce genre de légumes. Mais il est aussi possible d’en faire pousser en Europe ! Il suffit de trouver des bulbes (vous n’aurez surement pas d’autre choix que de les acheter sur internet), et le tour est joué ! Voici les 5 étapes pour cultiver votre Konjac à la maison.

 

bulbe-konjac1) Plantez votre Amorphophallus Konjac (bulbe de Konjac) en début de saison dans un endroit à l’ombre la journée, mais au soleil le matin. Si vous ne plantez pas dans votre jardin, mais dans un pot, prenez un pot assez gros et assurez-vous qu’il y a un trou de drainage au fond.

2) Plantez votre bulbe les racines vers le haut. Les bulbes de Konjac sont différents de la plupart des bulbes, les racines poussent plutôt vers le haut que vers le bas.

3) Arrosez la terre de manière à ce qu’elle soit humide en permanence, le bulbe a besoin d’une atmosphère humide pour bien se développer. Diminuez l’arrosage si la plante commence à se flétrir.

4) Pour l’aider à pousser, utilisez de l’engrais pour tomates, de préférence bio et naturel.

5) Une fois votre légume bien développé en fin de saison, vous n’avez plus qu’à récolter (généralement en septembre).

Attention aux basses températures : comme beaucoup de légumes, le Konjac n’aime pas les températures trop basses, alors veillez à ne pas laisser votre légume dehors en dessous de 5°C si vous faites pousser en pot, ou essayez de le couvrir si vous faites pousser en terre.

(Source)

 

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *