Tendance – Santé : Certaines personnes ont le chic pour lancer des tendances qui, à défaut d’être simplement inutiles, sont carrément dangereuses.

Par exemple, voici une mode à laquelle personne ne devrait participer :

View post on imgur.com

Pourquoi? Eh bien, parce que les fontaines sont des lieux sacrés pour les SDF et pour les Gens qui ont soif. Beaucoup d’oiseaux aussi s’y abreuvent.

Du coup, en plongeant dedans, non seulement vous pourriez faire un choc (car l’eau est souvent très très froide), vous la salissez, mais vous la polluez. Il y a bien sûr, tous les cosmétiques, les produits de lavage, mais imaginez une personne portant de l’eczéma

Soit. Je recommande de ne pas suivre cette mode idiote (oups, j’ai osé. Envoyez-moi des tomates… je les mangerai :))…  Mais, c’est à vous de voir!

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

4 commentaires

  1. bonjour bonjour alors déjà l’eczéma est non contagieux. Et un choc thermique ou hydrocution est tres rare la preuve en est les bains traditionnel dans des lacs gelé des pays du nord. exemple (LIEN ENLEVE)
    Merci

    • Bonjour, Bonjour, Pour l’eczéma : je ne pensais pas à la contagion, je pensais plutôt aux squames… aux peaux mortes dans l’eau…
      Pour le choc thermique, il y a un vrai risque lorsque la température extérieur est chaude et que l’eau est très froide. Par exemple, le nord connaît le problème avec les effets saunas… Après une bonne suée, rien de plus agréable que de plonger dans l’eau pour se rafraîchir. Attention, il faut prendre le temps d’y entrer progressivement sinon vous risquez une hydrocution.

      Comme vu précédemment, l’hypothalamus a pour rôle de maintenir la température corporelle à 37°C quelles que soient les conditions extérieures. C’est la thermorégulation. Lorsque vous bronzez sur la plage, le corps est confronté à une température extérieure chaude ; pour préserver la température, le cerveau envoie des messages nerveux de sorte à favoriser la perte calorifique. Pour cela, il favorise la sudation mais également la vasodilatation périphérique, c’est-à-dire l’ouverture des vaisseaux sous cutanés pour augmenter l’échange de chaleur avec l’environnement. Le débit cardiaque est aussi augmenté de manière à acheminer le plus de sang à la périphérie.

      Lorsque vous vous jetez dans une eau froide, la peau se refroidit brutalement ; les vaisseaux sanguins se compriment immédiatement. Conséquence : le sang reflue rapidement vers l’intérieur, le cœur n’a pas d’autre alternative que réduire considérablement son rythme cardiaque pour diminuer l’afflux sanguin. Le cerveau est alors d’un coup rationné en oxygène ; le baigneur fait alors une syncope dans l’eau. Si personne ne l’accompagne, la noyade est une issue fatale possible.

  2. Depuis de nombreuses années la plupart des fontaines décoratives des villes sont en circuit fermée, cette eau est impropre à la consommation et subit un traitement au chlore permanent dans le circuit de recyclage. Elles sont plus à comparer à une eau de piscine qu’à celle qui coule au robinet de votre cuisine.

    • C’est vrai aussi Huralp, mais ce n’est pas la règle 🙂 Cela étant, vous faites bien de souligner que si l’eau est stagnante, c’est alors la personne qui plonge qui est en danger. En gros : dans n’importe quel cas, c’est une action à proscrire 🙂 Amitiés!

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *