Social – Salaire : C’est fort heureuse que je relaye cette excellente nouvelle : La ville de Lausanne en Suisse a envie de tester le Revenu de base inconditionnel (RBI)… Voici une excellente nouvelle qui s’ajoute au fait que le Japon a réalisé son dernier QE (planche à billets) en faveur de son peuple.

Et alors? Eh bien, un échantillon de personnes habitant la ville de Lausanne va recevoir une espèce de rente mensuelle (on parle de 2.500 chf) durant quelques mois. Il s’agirait d’un test pour voir si cette forme de revenu pourrait être efficace.

Est-ce une bonne chose?  Si les conditions d’octroi sont bien réfléchies, à l’heure où les robots remplacent les petites mains et à l’heure où la famille et bien d’autres domaines partent en vrille, je pense que cette solution est fort à propos. Si tous les Suisses recevaient 2.500 CHF par mois en lieu et place des allocations simplex… ce serait du bonheur! (LIRE ICI)

SEULE INQUIÉTUDE : J’espère juste que cette bonne idée ne sera pas un tour de passe-passe pour pouvoir à terme se débarrasser de tous nos acquis sociaux…. En gros, j’espère que les gouvernements n’en profiteront pour remplacer des acquis sociaux importants (école gratuite, retraite, allocations handicap, par exemple)… Il ne faudrait pas que la mesure nous appauvrisse encore…

Bref, nous verrons bien…

En attendant, voici un article qui en parle : 

Lausanne pourrait tester le RBI

Le Conseil communal demande à la Municipalité de plancher sur la faisabilité d’une expérience pilote. Le but? Observer les effets réels du revenu de base.

Lausanne sera-t-elle la première ville de Suisse à tester le revenu de base inconditionnel (RBI) pour en mesurer les effets? Mardi soir, le Conseil communal a franchi un pas dans cette direction. A quelques semaines de la votation fédérale sur le RBI et à une courte majorité de 39 voix contre 37, il a renvoyé à la Municipalité un postulat qui demande d’étudier la mise en place d’une expérience pilote dans la perspective du revenu de base inconditionnel.

Déposé par feu Laurent Rebeaud, l’idée a été défendue par Léonore Porchet, la présidente des Verts lausannois:

«Le revenu de base propose un socle social solide et sécurisant, en opposition au filet social fragile que l’on connaît aujourd’hui. La liberté du RBI pousse à l’activité, à l’insertion et à l’innovation. De plus, il valorise et soutient le travail «gratuit», comme le bénévolat. Un récent sondage a montré que seuls 2% des Suisses arrêteraient de travailler avec un RBI, alors que, par exemple, 22% deviendraient entrepreneurs et 54% amélioreraient leur formation», argumente-t-elle.

Un revenu garanti sans conditions posées pour le recevoir pousse-t-il à l’activité, salariée, indépendante ou bénévole, ou entraîne-t-il l’oisiveté, comme le craignent les élus PLR, voilà l’un des points qu’il s’agirait de tester.

Echantillon de personnes

L’expérimentation ne se ferait pas sur l’ensemble des Lausannoises et Lausannois, mais sur un échantillon de personnes qui reçoivent déjà des prestations sociales. «Il s’agirait d’étudier quelles sont les conditions qui soutiennent ou découragent les efforts des personnes bénéficiant d’aides sociales dans leur recherche d’activité rémunérée», argumente Léonore Porchet.

(NB d’Ema : je me permets de réfléchir que ce n’est pas un échantillon représentatif… ) 

Comme au niveau fédéral, socialistes et syndicalistes notamment se sont montrés divisés sur la question. L’une des craintes? Qu’un revenu de l’ordre de 2500 francs entraîne un dumping salarial sur les emplois peu qualifiés et une perte de la valeur du travail.

En Europe, des expériences de ce type pourraient être tentées à Utrecht aux Pays-Bas, ainsi qu’en Finlande.

À propos de l’auteur

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

12 commentaires

  1. si seulement vous saviez ce qui se cache derriere cette belle initiative…… a la longue une loi viendra imposer l implantation d une puce dans le corps pour continuer de percevoir ce revenu puisque les etre seront habitues a ne plus travailler et opteront pour le pucage et la…. finit la liberter de tout …..

  2. Serais-je déjà censuré ou auriez-vous déjà abandonné votre blog profitant du RBI ? (humour)

    • Bonjour Pierrek!

      Je viens d’arriver :)… et donc parfois les commentaires ne sont modérés qu’un peu tard dans votre journée (la mienne commence).
      Pardon pour l’attente.
      Aucune censure (sauf si le sujet et les mots sont trop dangereux pour le blog…. mais pas pour moi). Car comme vous le faites bien remarquer, il y a un empire au-dessus de nous.
      Pour le reste, nous serons toujours le dominé de quelqu’un. Si celui-ci n’émets pas de lois liberticides en permanence, on devrait pouvoir faire avec. Après tout, nous sommes tenus en esclavages depuis si longtemps que nous n’y verrons pas moins qu’aujourd’hui? Si, je me trompe?

      Un revenu de base pour moi peut-être la clé d’un gros gros verrou social. On pourrait s’occuper de nos aînés, de nos enfants, faire l’école à la maison; on saurait qu’aucune personne ne dort dans la rue, certains travailleurs pourraient enfin démissionner pour faire autre chose. Je pense donc qu’au contraire, donner un revenu de ce type (je parle de 2500 chf et pas de 685 euros que veut accorder le Canada à son peuple en lui retirant toutes ses allocations et acquis sociaux….), ce serait faire confiance au peuple.

      Mais, il ne s’agit que de mon avis… et croyez-moi, je suis bien sotte par rapport à ces grosses affaires 🙂

      • Bonjour Ema, Autant pour moi, je me suis peut-être levé un peu tôt ce matin.

         »Un revenu de base pour moi peut-être la clé d’un gros gros verrou social. On pourrait s’occuper de nos aînés, de nos enfants, faire l’école à la maison; on saurait qu’aucune personne ne dort dans la rue… »

        Vu sous cet angle c’est effectivement le monde idéal, mais je ne suis pas certain que ce revenu (ou du moins son principe) permette de faire tout cela. Chez nous (en France), je crois avoir entendu une ministre dire que les enfants n’appartiennent pas à leurs parents mais à l’état, alors je doute qu’ils nous laisseront tranquillement faire l’école à la maison… et en Suisse cela risque de ne pas durer très longtemps.

        Il faut aussi prendre en compte que beaucoup de gens à la rue n’ont aucune envie d’avoir un toit pour dormir. C’est triste à dire (et sûrement difficile à entendre) mais le suicide est une réalité et ses causes ne sont pas toujours  »justifiées ». Combien de SDF étaient de hauts cadres, voire même millionaires, avant de faire le grand plongeon…
        Au-delà, nombreux sont ceux aussi qui, vivant pourtant modestement, n’auront aucune envie de se voir attribuer un revenu d’office, car pour certains la traque est plus exitante que la capture (autrement dit, le travail plus exitant que le revenu). Ils pourraient bien sûr refuser (quoique pas certain), mais nous nous retrouverions là dans le même problème d’égalité inversé.
        De plus, le montant alloué n’a probablement aucune importance et il pourrait même être de 50000 chf. Il suffira que le boulanger fixe le prix de sa baguette de pain à 100 chf (ce qui semblera purement logique au vu de son effort contrairement à ceux qui déciderons de ne rien faire de leur temps pour la  »société ») pour que nous nous retrouvions vite au point de départ. La seule chose qui aura changé est que grâce à la monnaie numérique obligatoire implantée sous la peau (globalisée puisque que dans ce nouveau monde, tout le monde aura de l’argent) il sera plus facile à l’état et ses propriétaires de l’ombre de contrôler l’ensemble de la population.
        Je ne sais plus qui a dit cela, mais : mieux vaut apprendre à quelqu’un l’art de la pêche plutôt que de lui donner le poisson. Je ne vois donc en cette ultime manipulation étatique qu’une façon de  »nous » empêcher de nous mêler des affaires de pêche.

  3. Très mauvaise idée !
    Au lieu de sortir des idioties de ce style , ils feraient mieux de s’occuper de l’état de leur ciel ….

  4. Autre chose tout de même… je parie que les conditions d’usage de cet argent gracieux divin tombé du haut des cieux seront très édifiantes… car il ne faut pas rêver non plus.

  5. Bon, mon temps de paroles est écoulé… à vous !

  6. L’idée même de faire un test semble grotesque car il suffit d’observer l’attitude des gens qui font la manche dans la rue ou qui souscrive au RMI, RSA (et compagnie) pour voir que ceux-ci finissent par se complaire de leur situation. Les banques n’auront simplement qu’à maintenir un revenu socle suffisant pour payer ses dettes mais insuffisant pour s’en affranchir. Les banques ? Ooops ! pourquoi, aviez-vous oublié que plus aucun état européen ne possède sont propre argent, voyons ?

  7. Pour réagir à la photo de l’autre article : « Dominé à perpétuité » est un terme qui conviendrait mieux. La photo quant à elle illustre parfaitement l’idée de ce projet.

  8. C’est pourtant facile. Que pensez-vous que feront les multinationnales si tout le monde bénéficie d’un revenu socle ? Par ailleurs, si l’intitulé de ce projet est bien RBI on se paye votre tête car le mot « revenu » n’a dès lors plus aucun sens.

  9. La main qui donne est toujours au dessus de celle qui reçoit, non ? Comment mieux contrôler une population qu’en lui laissant entendre qu’elle est tellement inccapable de générer d’elle même des revenus (en gros, de créér et de faire fonctionner ses méninges) qu’on lui en donnera gracieusement dans un acte de grande bonté. Plutôt désespérant selon moi et certainement le pire des scénarios.

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *