une pileEnergie – Découverte : Une pile à base de lithium typique a une durée de vie d’environ 300 à 500 cycles de chargement / déchargement selon les manufacturiers.

Passée cette durée, la pile perd en efficacité et devient éventuellement inutilisable.

Mais en enrobant les nanofils d’or d’une pellicule de dioxyde de manganèse et en les recouvrant de gel, les chercheurs de l’Université de la Californie, située à Irvine près de Los Angeles, ont réussi à augmenter la durée de vie des piles de manière exponentielle.

Une électrode ainsi recouverte a été testée plus de 200 000 fois en trois mois sans perdre de son efficacité. À des fins de comparaison, si l’on charge une batterie une fois par jour, 200 000 fois, cela donne une durée de vie de 547 ans.

L’impact environnemental pourrait être remarquable si la pile était produite à grande échelle.

Les piles des appareils électriques qui ont dépassé leur durée de vie s’accumulent à grande vitesse en raison des besoins grandissants de la société. Alors que certaines composantes des gadgets électroniques peuvent être recyclées, les piles finissent dans des dépotoirs, et sont à la source d’écoulements de métaux liquides comme du nickel-cadmium et du lithium dans les nappes d’eau souterraines.

Les chercheurs croient que cette découverte importante provient d’expériences faites au hasard par la candidate au doctorat Mya Le Thai.

« Mya a fait différents tests. Elle a notamment recouvert un prototype d’un gel avant de lui faire subir plusieurs cycles de chargement et de déchargement », a affirmé Reginald Penner, directeur du département de chimie de l’Université.

« Elle a découvert qu’en utilisant simplement ce gel, la pile pouvait être soumise à des milliers de cycles sans perdre de son efficacité. »

Les chercheurs ont émis l’hypothèse que le gel rendait l’oxyde métallique de la pile plus flexible en l’empêchant de craquer.

« L’électrode couverte de gel maintient sa forme beaucoup mieux », a notamment affirmé Thai. « La recherche a démontré que les piles à base de nanofils couverts de gel avaient une durée de vie beaucoup plus longue. »


Img diapo : Reginald Penner de l’Université de Californie Irvine. Crédit : Daniel A. Anderson / UCI

Source principale : The Weather Network

Rédigé par : Gabrielle Côté – de chez MétéoMédia

Chasseur d’info : Camilo que je remercie!

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

une commentaire

  1. Est-il tombé pile … poil sur la solution ?
    Si c’est vrai, sera-t-elle un jour mise sur le marché… Il y aura tant d’industriels de la pile qui y perdont !

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *